© Naruto no Kitai est la propriété de ses administrateurs dont Tetsuya Sawada, son fondateur. Le graphisme et codage du design ont été réalisé par Tetsuya. L'univers de base est tiré du manga de Masashi Kishimoto, Naruto.



 
FAQFAQ  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sakueju Sinjo ~ Un Samurai au village des Nuages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéInvité
MessageSujet: Sakueju Sinjo ~ Un Samurai au village des Nuages    Sam 21 Nov - 15:49


Sakueju F. Sinjo
Feat Cross Marian / D Gray Man


Âge :: 30 ans
Classe :: Samourai
Sous-classe :: Bretteur Légendaire
Village :: Kumo
Domaine :: Kenjutsu / Taijutsu / Kekkai Genkai
Affinité :: X


Physique

Patient 69
Ainsi endormi le patient pourrait avoir l'apparence d'un ange, s'il n'était pas maculé de sang. Mesurant très exactement 1 mètre 84, l'homme parait avoir vingt ans. De longs cheveux rouge tombant sur ses épaules encadrent un visage à demi-masqué.
Note : Le patient ne semble pas vouloir que l'on retire ce reste de masque.
Après étude, le corps du patient, outre une musculature très bien développée, se révèle recouvert de cicatrices témoignant de nombreuses opérations chirurgicales ainsi que des signes évidents de lutte, voir de torture. Toutes ces vieilles blessures semblent avoir été incroyablement bien soignées.
L'homme a été admit dans le service avec pour seules affaires un long manteau, une paire de gants blancs ainsi qu'un pantalon recouvert de sang.
Ses affaires ayant été confiées au bons soins de l'équipe d'infirmières, il devrait pouvoir les retrouver propres. Un pantalon lui sera offert.
Détail important, aucun bandeau Ninja, aucun papier d'identité, rien ne permettant de retracer son histoire n'a été trouvé sur lui où dans les environs du lieu de sa découverte.
Note : Après son réveil le sujet n'a pas dit un mot, son visage semble totalement inexpressif et son regard d'un noir profond vous glace le sang.




Caractère

Après plusieurs jours en soins intensifs le sujet s'est réveillé, se murant dans un silence inquiétant, pour son bien être ainsi que pour la sécurité de l'équipe nous avons décidé de le confier aux services de psychiatrie pour un suivi psychologique.
Après plusieurs jours de silence, l'homme a daigné répondre à notre psychologue, voici son compte-rendu.

Le patient ne semble pas accoutumé aux rapports humains, clairement de nature solitaire, il économise ses mots et ne daigne pas exprimer ses émotions se voilant derrière un masque d'insensibilité.
Après une courte discussion avec ce dernier je pense pouvoir affirmer que n'ayant cotoyé que très peu d'humains il n'a pas en sa possession toutes les codes de la communication. Après quelques jours d'observations, nous avons pu remarquer d'étranges changements de comportements chez le patient, je crains de devoir confirmer une forme de schizophrénie ou du moins d'instabilité.
L'homme ne semble poursuivre aucun but, n'avoir aucune attache, n'être habité par aucune envie de vivre. Il rechigne à prendre son traitement ou à communiquer avec l'équipe médicale. Sa confiance en notre équipe est toute relative, comme si il tolerait à peine notre présence dans sa chambre.
Note : Penser à éviter de le toucher sans l'en avertir, un de nos stagiaire s'est fait briser le poignet en lui tapottant l'épaule.
Après enquête, le patient semble avoir massacré une bande de bandits sur la route du village, n'ayant trouvé aucune arme sur ce dernier nous pouvons supposer qu'il les aurait tués à mains nues.
L'homme a confirmé les résultats de l'enquête et affirme avoir massacré les brigands qui s'étaient mis en tête de lui soustraire sa bourse. Il n'exprime aucun regret face à ses meurtres, il affirme avoir tué à de nombreuses reprises.
L'évocation du combat a reveillé quelque chose chez le patient qui s'est soudainement ouvert à notre équipe, l'homme semble avoir un rapport particulier avec la dimension spirituelle du Bushido, il aurait, selon ses propres mots, perdu la voie et chercherait à la retrouver. Évocant une force karmique et une dette de vie le patient désire désormais rejoindre les forces de notre village.

Nous pouvons finalement affirmer que le patient ne représente pas un danger pour sa personne ou pour son entourage (bien qu'inexistant). L'équipe médicale valide sa permission de sortie mais recommande tout de même de le faire surveiller un temps.
En résumé : Sinjo est un personnage singulier, avare avec ses mots et vouant un profond mépris pour l'espèce humaine. Il n'a aucun but dans la vie si ce n'est retrouver "la voie". Il ne désire pas particulièrement se créer d'attaches ou se faire des amis.
D'un naturel calme, intelligent, réfléchi, il est cependant atteint d'une forme légère de schizophrénie ce qui peut l'entrainer à converser avec lui-même (à voix haute ou non), lors de ses "crises" il se laisse déborder par cet autre lui qui l'habite et peut se révéler dangereux aussi bien pour son adversaire, que pour lui ou même pour son entourage.
Comme tout Samurai, Sinjo aime le combat plus que tout autre chose, bien qu'il soit quelque peu porté sur la boisson et la consommation de cigarettes et autres produits illicites.
Pragmatique avant tout, il n'hésitera pas à prendre des risques (et au contraire il semble aimer ça)





Histoire
Le travail d'introspection est d'après moi un devoir pour tout bon Samurai. Je vais ainsi vous raconter mon histoire, où comment j'ai perdu la voie, en espérant que pendant que défileront les mots, je puisse retrouver cette dernière.

Comme beaucoup d'enfants de ma génération, je n'ai pas connu mes parents, certainement enlevés à mon affection par la stupidité de quelque guerre. Ainsi abandonné à mon triste sort, j'aurais pu trouver la mort à de nombreuses reprises, et par moment j'ose me demander si cela n'aurait pas été préférable car pour moi il est normal d'admettre que jusque là ma vie est un échec.
Je n'ai jamais eu le plaisir de découvrir qui était la personne qui avait décidé de m'arracher à la mort, en réalité je ne pouvais même pas affirmer que cette personne n'était pas elle même le meurtrier de mes géniteurs. Mais passons sur ce détail, c'est ainsi que je grandis entouré d'une dizaine d'autres enfants, dans ce qui semblait être un un centre de recherche et de formation. Les orphelins que nous étions avons bénéficié du meilleur et du plus complet des enseignements, il nous était cependant interdit de communiquer entre nous sous peine de sanctions, et bien que rare les sanctions étaient toujours mémorable, ma chair peut encore en témoigner.
Une fois en âge de manier l'acier, une sordide concurrence fut instiguer entre chaque étudiant, ainsi le groupe de quinze que nous formions à la base se voyait amputer d'un membre chaque année, les faibles devaient rejoindre leurs géniteurs. Les premières années furent à la fois douloureuses et terrifiantes, il est en effet difficile pour un jeune enfant d'appréhender la mort et encore plus de la donner, puis petit à petit, tout était devenu plus simple. L'acier était devenu partie intégrante de mon âme, mon sabre devenant le prolongement de mon être profond, mon seul et unique ami. Si aujourd'hui je témoigne, c'est que je fus le dernier survivant de cette étrange expérience. Après dix année de tri, mes tyrans avaient obtenus le soldat parfait. Docile, doué et intelligent, une vraie arme ambulante, dénuée de tout scrupule.
Le plus dur était à venir, mon quotidien étant rythmé par les missions dangereuses pour le compte de particuliers (assassinats, kidnapping, escorte...) et les différentes opérations visant à faire de mon corps une arme toujours plus efficace. Désormais âgé de 15 ans j'avais tué plus de personnes que la plupart de mes aînés.
Dans toute cette violence, mon seul plaisir, mon seul refuge, était la lecture et l'écriture, une douce brise dans le désert de mon coeur. Le soleil qui irradiait mon esprit atrophié par cette violence dénuée de sens.
Ainsi, dans un magnifique rêve, c'était dessiné devant mes yeux quelque chose que je ne pourrais décrire avec des mots. La voie, ce que tout être sur cette terre cherche, le but suprême à poursuivre. Ainsi, la lassitude qui s'était emparé de moi face à mon quotidien n'avait pas d'égal tandis que mon esprit dément me faisait miroiter un sentiment d'accomplissement des plus satisfaisants, j'allais enfin être en vie.

Je me souviens encore de cette nuit là, la lune était pleine, magnifique. Le laboratoire lui, silencieux, plus de cris d'enfants désespérés, agonisants, plus de cris de douleurs, plus de rires glauques de scientifiques voulant jouer à dieu. Rien que le doux chant de l'acier et de la chair morte chutant au sol. J'avais quitté le laboratoire la lame encore recouverte du sang de mes "créateurs". Pour la seconde fois, je renaissais.

Anonyme, sans attache et sans nom, je décidais de parfaire ma connaissance du Kenjutsu et d'approfondir mes recherches pour m'aventurer sur la voie du Bushido. Chanceux ma route croisa finalement celle d'une âme riche en savoir. J'avais trouvé un maitre, un mentor.
Les quelques années que je passèrent en sa compagnie furent les plus belles années de ma vie. Nous nous contentions de rien, vivotant à droite et à gauche, effectuant des missions pour le bien être des populations. Je me souviens encore de ces longues journées de méditation, bercées par la douce mélodie du vent soufflant dans les feuilles des grands arbres. Quelle simplicité, quelle sincérité, quelle joie...

Mais pour tout être qui vit par le sabre, le bonheur est ephémère et bientôt je fus rattrapé par la réalité. C'est la maladie qui sournoisement décida d'ôter à mon maitre son esprit et ce fut mon devoir de lui ôter dignement la vie. Ce jour ci, le chant de l'acier me parût bien morne. Le sang encore frais de mon maitre sur la lame, j'avais perdu la voie. En quête de repentance, j'abandonnais toute possession matérielle pour partir en pélerinage à travers les différents pays, c'est ainsi que mes pas foulèrent de nombreux sols étrangers jusqu'à celui du pays de la foudre et ses magnifiques montagnes.

Je découvrais le monde, mais malgré ces longs mois de quête intérieur je ne retrouvais pas cette flamme qui m'avait animé durant ces quelques années.

Mon histoire aurait pu s'arrêter là, mais après de nombreux jours de jeun ma route croisa celle de brigands  qui tentèrent vainement de me dérober ma bourse. Quelle ne fut pas leur déception de découvrir que je ne possédais aucune richesse sur moi. Malgré la fatigue qui envahissait mon corps tout entier, il ne me fallut que quelques minutes pour abreuver le sol de leur sang. M'apprêtant à rebrousser chemin, je subis le contre coup d'un effort soudain et d'une alimentation médiocre. Perdant connaissance pour ouvrir les yeux dans un hopital me rappelant étrangement le laboratoire de recherche.
D'abord paniqué, je fus très vite calmé par les médecins chargés de veiller sur ma santé. J'avais, semblait il, été découvert par une patrouille chargé de la neutralisation des brigands qui terrorisaient les marchands ambulants sur ces grandes routes de montagnes. On m'avait alors escorté ici pensant dans un premier temps que j'appartenais au groupe de bandits, mais bien vite ces derniers avaient découverts les cadavres.
Je n'aimais pas cet hopital, trop de personnes au même endroit, trop de bruits, trop d'odeurs. Mon séjour fut un peu trop long à mon goût, mais bien vite je compris que c'était une force karmique qui avait mis ces criminels de bas étage sur ma route, l'univer me voulait ici à cet endroit. En me faisant sauver ainsi, j'avais contracter une dette envers ce village ninja. Il était donc tout naturel pour moi de proposer mes services, mon pélerinnage terminé, je n'avais nul part où aller.
C'est ainsi que le Samurai sans nom que j'étais rejoint le village de Kumo et en hommage à feu mon maitre, je décidais de m'approprier son identité.
Désormais j'étais connu sous le nom de Sakueju Sinjo.



Qui es-tu ? Dans la vrai vie !

Prénom/Pseudo : Julien pour les intimes
Tu as quel âge ? 19 ans
Tes disponibilités ? variables
Tu nous as trouvé où ? un ami
Et t'en penses quoi ? Pas mal mais le bouton navigation est chevauché par le bouton accueil, bien que je n'ai rien contre les rapports sexuels entre boutons.
T'as un autre compte ? Lequel ? Non
Mais encore ? *o* La congolexicomatisation des lois du RP, par l'atomicité des doubles comptes.




Dernière édition par Sinjo F. Sakueju le Dim 22 Nov - 20:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin de Kiri / Rang ANukenin de Kiri / Rang A
Messages : 195
Ryos : 405
Date d'inscription : 17/11/2015

Feuille de personnage
Grade: 11
Expérience:
1/100  (1/100)
Sous-classe: Soutien
avatar
Daiki T. Kishi
MessageSujet: Re: Sakueju Sinjo ~ Un Samurai au village des Nuages    Sam 21 Nov - 21:18

L'ami c'est moi Ju ! Bienvenue touffu ahah !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur de HNKMessages : 230
Ryos : 172
Date d'inscription : 04/03/2015

Feuille de personnage
Grade:
Expérience:
0/0  (0/0)
Sous-classe:
avatar
Fondateur
MessageSujet: Re: Sakueju Sinjo ~ Un Samurai au village des Nuages    Sam 21 Nov - 22:18

Hey !

Je viens de finir de lire ta présentation et j'ai bien aimé la présentation psychologique et physique de manière médical. J'ai beaucoup aimé ton histoire certes pleine de sang mais très bien amené.
Pour ton domaine Kenjutsu (et l'épée à pouvoir qui l'accompagne je présume) ainsi que pour ton Kekkei Genkai nous verrons ça sur ta FT ^^

Je te valide comme premier Samouraï de rang B de Kumo !
Encore bienvenue et bon jeu à toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hunter-no-kitai.forumactif.org
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sakueju Sinjo ~ Un Samurai au village des Nuages    

Revenir en haut Aller en bas
 

Sakueju Sinjo ~ Un Samurai au village des Nuages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Des nuages inhabituels précèdent le tremblement de terre en Chine: des preuves
» Village Hentaï[accepté]
» Quand passent les nuages...
» Village Hentaï
» "Je cours sur les nuages à la manière du funambule"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunter no Kitai :: Zone HRP :: Partenariat :: Commencement :: Présentation :: Présentations terminées :: Membres de Kumo-