© Naruto no Kitai est la propriété de ses administrateurs dont Tetsuya Sawada, son fondateur. Le graphisme et codage du design ont été réalisé par Tetsuya. L'univers de base est tiré du manga de Masashi Kishimoto, Naruto.



 
FAQFAQ  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Centre de détention et jeu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fondateur de HNKMessages : 230
Ryos : 172
Date d'inscription : 04/03/2015

Feuille de personnage
Grade:
Expérience:
0/0  (0/0)
Sous-classe:
avatar
Fondateur
MessageSujet: Centre de détention et jeu   Lun 10 Aoû - 17:30



| La prison |

Dans un endroit isolé du village de la brume, se tiens au milieu d’une grande étendu d’eau à la profondeur abyssale une construction peu commune. D’une taille assez imposante, rien ne la relit à la terre mais elle dispose d'un port, permettant l’arrivée de personne à travers des convois maritime, ils peuvent donc garder leur identité secrète au besoin. Ce port peu rutilant permet d'avoir accès à la prison personnel du village de Kirigakure. Cette prison abrite différentes personnes jugés comme néfastes, criminels pour le village. On y retrouve alors les criminels de bas étages, comme les plus grands ayant même une réputation en dehors du village. Le classement de ces personnes se fait assez facilement dans cette prison grâce à un procédé d'étage. Plus on descend bas dans la tour plus la sécurité est renforcé et les personnes jugés dangereuses. Seul le premier étage est à l'air libre tandis que les étages du dessous ont leurs murs en contact direct avec l'eau.

Le premier étage est la meilleure place que peut espérer un prisonnier. Sa liberté est assurée et il peut espérer un séjour assez court. Les cellules sont des plus simple et individuelle, de simple barreau de fer, un lit et une fenêtre à barreaux donnant sur la mer. Les gardes font de simples rondes et permettent les sortis des prisonniers dans la cours prévus. Les prisonniers peuvent avoir accès à l'air libre non sans une surveillance vigilante des gardes. C'est toutefois la meilleure place que peut avoir un prisonnier s'il souhaite s'échapper ou attendre patiemment la fin de sa peine. À ce même étage se trouve également des cellules isolés maintenu dans la pénombre avec très peu de lumière. Elles disposent du même équipement que les autres mais le prisonnier se trouve surveillé en permanence par deux gardes qui comme le shinobi en charge de la prison possède la clef de la cellule. Ces cellules particulières à l'écart des autres sont ici pour emprisonner les individus provoquant bagarres dans la cours ou ne se pliant pas au règlement.

Le deuxième étage, donc plus bas, est relié au premier par un simple couloir aux escaliers tournant. Ici, les cellules sont plus isolé que ceux du dessus. Les cellules sont beaucoup plus espacés avec une distance d'environ vingt mètres, ne permettant aucun contact entre les prisonniers. N'étant plus en contact avec l'extérieur, il n'y a donc pas d'ouverture en dehors des barreaux des portes. Des gardes sont postés entre chacune des cellules.

Le troisième étage est relié au deuxième grâce à un escalier situé à l'opposé du premier. Celui-ci abrite moins de personne que l'étage précédent mais se trouve être beaucoup plus surveillé et fermé. Les cellules ne disposent que d'une faible lumière parvenant du couloir tandis que les barreaux ont laissés place à une porte en fer avec une ouverture au centre pour permettre l'observation des prisonniers par les gardiens, tout en laissant par la même occasion la lumière passé, et une ouverture au bas de la porte pour faire passer les plateaux repas. L'intérieur de la cellule est petite, sombre et humide, des accroches sont visibles sur certain mur afin d'installer des chaînes pour immobiliser certain prisonnier. L'eau derrière le mur cherche à s'engouffrer dans la cellule par n'importe quel moyen, cherchant la moindre fissure. La porte de fer semble toutefois pouvoir résister à n'importe quel pression même celle de l'eau qui pourrait s'insinuer dans la cellule. Des gardes sont postés entre les cellules toujours isolés les unes des autres.

Le quatrième étage se trouve au même niveau que le troisième mais comporte quelques modifications. Plus aucune lumière ne parvient jusqu'au prisonnier et les ouvertures dans la porte ne laissent plus voir le monde extérieur. Les gardes ne sont plus présent et la surveillance se fait par caméra dont les images sont retransmises dans la salle de contrôle au premier étage. Pour le reste l'intérieur des cellules et similaire à celle du troisième étage tandis que la pression de l'eau est encore plus forte.

Le cinquième étage est réservé aux criminels les plus dangereux. La cellule possède une toute autre configuration ne laissant plus aucune liberté au prisonnier. En effet celui-ci se retrouve enfermé dans une sphère aquatique, maintenu dans un état comateux tandis qu'il dispose d'un masque à oxygène et de sonde permettant de le maintenir en vie. La surveillance du prisonnier se fait par une caméra dont les images sont retransmises elles aussi au premier étage. Il s'agit là des plus haut quartier sécurisé de la prison ou sont enfermé les plus grand criminel du pays.

L’extérieur quant à lui, aussi amicale que le reste, ne permet pas de fuite à travers l’étendu d’eau. Ce dernier présentant nombreuses bêtes aquatiques des plus féroces. Des monstres affamés s’alarmant pour la moindre goutte de sang. Le meilleur moyen de fuite reste donc le port, constamment surveillé par des gardes.

| Les jeux de la prison |
cf  Désertion, traque, prison et mort

Les combattants sélectionnés pour les jeux et ayant préalablement signé un contrat avec le directeur ou la directrice sont amené, les yeux bandés, dans les plus bas niveau de la prison. Ils sont tous regroupés au niveau 6 dans des cellules individuelles totalement closes, ne disposant que d'une mince ouverture ne permettant qu'un bref coup d'œil sur l'extérieur. Lorsque retentit la sonnerie de départ les portes s'ouvrent d'elle-même et les joueurs doivent alors choisir l'un des nombreux couloir devant eux.
Le but est simple, les prisonniers doivent trouver leur chemin à travers les salles, couloirs et escaliers afin d'arrivé au niveau supérieur. Ce n'est qu'au niveau 5 et en ayant franchi la porte rouge de sorti, menant au niveau 4, que le prisonnier gagne sa liberté. Toutefois l'ouverture de cette dernière porte ne peut se faire que s'il ne reste qu'un unique combattant en vie. Les jeux étant filmé en permanence par des caméras, les gardiens ne tarderons pas à remarquer les prisonniers dissimulés dans l'ombre.

HRP : La prison dispose de pièges qui sont dissimulés à travers les différents couloirs et salles. Ceci se déclencheront donc très facilement à votre passage. Afin de savoir sur quoi vous tomberez un lancé de dé à 12 faces est nécessaire.


  • 1 : Obstruction du couloir (+1 post)
  • 2 : Combat obligatoire 1 VS 1
  • 3 : Pics sortant du sol
  • 4 : Combat obligatoire 2 VS 1
  • 5 : Inondation du couloir
  • 6 : Aucun piège
  • 7 : Pluie de shuriken
  • 8 : Combat obligatoire 1 VS 1
  • 9 : Fléchettes empoisonnées entraînant la paralysie (+1 post)
  • 10 : Aucun piège
  • 11 : Sol qui se dérobe sous vos pieds pour vous faire tomber sur des pics de bois.
  • 12 : Mur qui se resserre sur vous


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hunter-no-kitai.forumactif.org
 

Centre de détention et jeu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Antre] Centre de détention Bordeaux
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Protocole d’entente sur le centre des Cayes (EDH)
» Symposium sur le scandale des detentions preventives
» Centre Arthurien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunter no Kitai :: Zone HRP :: Partenariat :: Alentours de Kiri :: Prison du pays de l'eau-