© Naruto no Kitai est la propriété de ses administrateurs dont Tetsuya Sawada, son fondateur. Le graphisme et codage du design ont été réalisé par Tetsuya. L'univers de base est tiré du manga de Masashi Kishimoto, Naruto.



 
FAQFAQ  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le repère du Criminel de rang A [Fin de l'aventure]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nukenin de Kiri / Rang ANukenin de Kiri / Rang A
Messages : 195
Ryos : 405
Date d'inscription : 17/11/2015

Feuille de personnage
Grade: 11
Expérience:
1/100  (1/100)
Sous-classe: Soutien
avatar
Daiki T. Kishi
MessageSujet: Le repère du Criminel de rang A [Fin de l'aventure]   Mar 9 Fév - 1:23

Face à face
feat. Hôzuki Yakara
Surmonter une chose qu'on ne comprend pas soi-même est difficile... Daiki T. Kishi

C'était l'heure... La dernière ligne droite... Accompagné de mon ami Yakara, nous allions mettre fin aux actes de Jinchiku Arashi. J'étais devenu complétement sérieux. Mon regard ainsi que mon comportement venait de changer. Un drôle de sentiment m'envahissait. Poussant la porte de l'auberge afin de traverser le centre-ville pour prendre la direction de la forêt aux champignons, je savais que j'allais pouvoir assouvir une personne malfaisante. Il était de mon devoir de lui montrer le chemin de la liberté. Je devais le libérer de toute cette haine...

Scrutant la ville, tout semblait animé. Une journée comme tous les jours pour ces habitants de Kusa. Cependant, pour nous, ce n'en était pas un. Nous allions jouer notre vie. Je n'avais droit à aucune erreur. J'étais accompagné, et j'avais peur que Yakara voit ma véritable identité de rédempteur. Je suis en quelque sorte possédé par quelque chose qui me rend totalement inhumain. Je deviens une sorte d'homme supérieur sans émotions, sans scrupule, suivant ma vérité. Faisant signe au ninja élémentaire, je mis à courir en direction des portes opposés à celle d'où on est arrivé. Esquivant les passants à une vitesse normal, mes yeux se fixèrent sur une personne en particulier. Cet homme... Que faisait-il ici ? Le bras toujours bandé, il ne semblait pas avoir totalement guéris. En le voyant, ma tête me fit un mal fou comme pour me rappeler de cette douleur qu'il m'avait infligé. Uchiha Shin était lui aussi à Kusa. Je n'avais pas le temps de m’arrêter, mais je me demandais bien ce qu'il se serait passé. Je passais à côté de lui rapidement, mes cheveux blanc virevoltant, j'avais comme l'impression qu'il m'avait également reconnu. Mais qui sait ? Il se trouvait ICI

Je devais continuer ma route et ne pas penser à cela. Il me fallut que quelques minutes pour laisser le village de Kusa derrière moi. Mon acolyte me suivait de près. Il semblait lui aussi concentré sur la fin de notre mission. Aujourd'hui, nous allions faire face à un ennemi redoutable. TOut en parcourant le chemin, j'allais devoir demandé certaine chose à Yakara. Pénétrant dans la forêt aux champignons géant, il y avait tout d'abord des arbres assez impressionnant aux feuillages très touffus. Les rayons du soleil ne passait pratiquement pas. Sautant en m'accrochant à une branche, je fis une pirouette autour de celle-ci afin de me bloquer accroupi dessus. Me relevant et attendant que Yakara se stop également, je lui dis :

"Yakara... Que comptes-tu faire avec le criminel ? Tu veux le capturer ou le tuer ? J'ai une chose à te dire afin que tu ne sois pas surpris... Tu ne m'as encore jamais vu réellement combattre n'est ce pas ? Je... Je peux... Comment dire... Devenir quelqu'un d'autre où personne ne peut m’arrêter. Récemment, j'ai failli tuer 2 shinobis de Kiri sans scrupule qui avait blessé un des notre. Le Mizukage m'a empêché de le faire. Mon enfance a été quelque peu différent de la tienne. C'est pour cela que je te connaissais déjà lorsqu'on était dans le bureau. Personne ne connait réellement comment j'ai été élevé, même pas le Mizukage. C'est pourquoi... C'est pourquoi quand nous ferons face à cet individu, je te déconseille de te mettre sur mon chemin. Je ne suis pas à ma place ici... Je suis devenu un rédempteur afin d'annihiler toutes les souffrances de ce monde et de montrer le chemin de la liberté. Au fond, je sais que tu penses comme moi. Ton corps a réagi de lui-même quand Belladonna s'est fait agressé. Je me suis reconnu en toi. C'est pourquoi, un jour j'aurai besoin de toi... J'aurai besoin que tu deviennes le prochain Mizukage Yakara Hôzuki !!! Allons-y maintenant !!!"


Prenant appuie à l'aide ma jambe droite, je disparu de la zone. Réapparaissant quelques mètres plus loin afin de frapper de nouveau une branche avançant rapidement à travers cette forêt. Une bonne heure à traverser cette face forêt avant d'apercevoir un décor plutôt bizarre. Descendant sur la terre ferme, je me mis à marcher tout en scrutant les environs. Les feuillages des arbres précédents avaient disparu laissant place à de grands troncs ornée d'énorme champignons.
Spoiler:
 

Cette vue était vraiment époustouflante. Cependant, c'était ici que commençait le réel travail pour lequel nous étions venus. Activant mon sceau dans mon œil droit, je fermais les yeux afin de me concentrait pour ainsi essaye de capter une éventuelle source de chakra. Rien ne semblait être perçu par mon troisième œil. Désactivant mon sceau, je sorti un kunai afin de marquer l'arbre sur lequel j'avais activé mon sceau. Nous allions devoir trouver des indices et tourner dans cette forêt afin de trouver l'emplacement de la cible. Sautant sur un premier champignon, je réitérai mon mouvement pour monter plus haut encore afin d'avoir un meilleur visuel. Scrutant les environs, j'avais l'impression de voir encore et encore le même décor. Sautant sur un autre champignon comme un trampoline, j'avançais doucement et plus profondément dans la forêt. Yakara était un peu derrière moi à un étage plus bas. Essayant d'avancer en zig zaguant pour combler un maximum de zone, j'activais quelques fois mon sceau pour essayer de capturer une once de chakra. Puis après plusieurs minutes, je pu entendre Yakara m'appelait. Il semblait avoir trouver quelque chose. Descendant à son niveau, j'examinai ce qu'il avait trouvé. C'était une trace de griffe comme j'avais pu les voir dans ce village en ruine.

"Yakara... Ces traces, ce sont les mêmes que celle du village où je suis aller... Nous sommes sur la bonne voix. Méfions nous encore plus !"


Yakara resta sur la même hauteur, tandis que moi, je descendais un peu plus bas. Il ne semblait pas prendre trop d'altitude. Est-ce que ces marques étaient une sorte de repère afin de le guider ? Ou était-ce une zone d'entrainement ? La première solution semblait la plus plausible puisque que je pu retrouvais une deuxième marque quelques mètres plus loin. Il ne semblait pas avoir de traces de combats ou autre. Je fis signe à Yakara afin de le prévenir que j'avais moi aussi trouvé une emprunte. Je continuais les même manœuvre pendant une bonne heure. Nous analysions la zone au peigne fin. Quand tout d'un coup je fis signe à Yakara de complètement s’arrêter. Je venais de localiser un chakra. Juste à quelques mètre d'ici en contrebas. Gardant actif mon sceau, je fis signe à Yakara de fuser en cette direction. Cela stipulait que nous l'avions trouvé. Laissant mon corps tombé en contrebas, je pris appuie sur un champignon afin d'avancer rapidement. Mon coeur... Mes pulsions venaient de monter rapidement. Ma respiration s'accélérait. J'étais complétement excité. L'adrénaline montait. Si cela continuait, je passerai dans cet état que je ne parviens pas à vraiment contrôler. Cet état où une transe de démon sanguinaire prenait le dessus. Mes pieds heurtèrent le sol. Bougeant furtivement et très rapidement, je pris un kunai dans la main jusqu'à foncer sur le criminel. Plus je me rapprochais, plus je pouvais valider le criminel aux niveau de son apparence. Cheveux bleuté, marque sur son visage, c'était lui... Mon corps était déjà à quelques centimètre de lui. Donnant un coup de kunai, un bruit métallique se fit entendre et raisonna dans cette forêt entouré de champignon géant. Équipé d'un kunai lui aussi, il semblait m'avoir repéré au dernier moment. Faisant un bond en arrière, glissant sur la terre, je lui faisais face avec mon acolyte.

Nous y étions enfin arrivé. C'était l'heure du combat. Je pris simplement la parole avant de lancer la première offensive :

"Nous sommes des shinobis de Kiri... Et nous sommes venu arrêter tes massacres !!! Prépares-toi Jinchiku Arashi !!!"


Le climat venait de changer. Lançant un léger regard à Yakara, il savait qu'il devait lancer la première offensive. Son corps nous permettrait de juger en vrai les capacités de la personne en face de nous. En effet, son corps ne craint pas les coups physiques du fait de son métabolisme. Cette forêt laissant pas passer les rayons du soleil, le taux d'humidité était assez grand... Notre compère Hôzuki devait certainement bien s'y sentir. L'attaque était lancée...

_________________
Attention à ne pas croiser mon regard Invité !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jônin de KiriJônin de Kiri
Nindô : Ne fuis pas...

Messages : 42
Ryos : 277
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 27
Localisation : Kirigakure no sato.
Humeur : Changeante.

Feuille de personnage
Grade: 9
Expérience:
13/100  (13/100)
Sous-classe: Berserker.
avatar
Hôzuki Yakara
MessageSujet: Re: Le repère du Criminel de rang A [Fin de l'aventure]   Mar 9 Fév - 15:04

Tout se joue aujourd'hui !
♣♣♣♣



Nous y arrivions enfin chers lecteurs, la confrontation entre Arashi et les deux Kirijins lui donnant la chasse. Les deux shinobis sortirent de Kusa, l'esprit totalement éclairci, avec un seul endroit pour objectif, la forêt aux champignons géants, repère du malfrat recherché par leur village, celui-ci ne ferait bientôt plus de mal à personne et pourquoi ? Il était tombé sur Daiki T. Kishi et Hôzuki Yakara, qui n'avaient pas du tout l'intention de le mener à la prison du pays de l'eau, mais de le supprimer. Suivant son équipier de très près pour ne pas le lâcher, notre héros se questionna alors sur la suite des événements, se demandant alors si de par la présence des deux ninjas, le criminel flairerait un quelconque piège de leur part. De toute manière et ce quoi qu'il arrive, nos deux protagonistes ne quitteraient pas cette forêt avant de l'avoir débusqué, quitte à la ratisser des jours durant.

Yakara suivait toujours son acolyte dans son ombre, jusqu'à pénétrer dans la forêt les séparant de leur destination, espace vert qui décidément devenait ennuyeux à traverser pour lui car il ne voyait pratiquement plus que cela. Des branches sur lesquelles les shinobis sautaient afin de bouger plus rapidement, esquivant les crevasses, point d'eau et autres pièges naturels dressé aléatoirement au fil du temps. Jusqu'au moment où nos deux amis s'arrêtèrent net, de là, ceux-ci purent observer avec stupéfaction un large espace donnant sur d'immenses arbres pourvus de feuilles géantes en guise d'excroissances sur leurs troncs. Une chose était certaine, cette forêt n'était plus si ennuyeuse que ça chers lecteurs, Yakara se laissa tel un enfant, émerveiller par tant de surprise et de nouveauté pour ensuite redescendre sur terre en écoutant son équipier prononcer son monologue quelque peu sinistre. Le Junin prêta alors une oreille plus qu'attentive à son interlocuteur situé à quelques mètres de lui en amont, lui donnant une certaine prestance de héraut au visage toujours aussi pittoresque cependant.

En effet, ce dernier en plus de son aspect effrayant au premier abord mit son équipier un peu mal à l'aise, se forçant par ailleurs à ne pas trop le montrer à ce dernier, peut-être se voilant la face quant aux futurs projets de Kishi, s'interrogeant brièvement sur ce qu'il pourrait bien devenir par la suite, pas quelqu'un d'autre mais plutôt quelque chose d'autre... Selon lui-même, il pouvait se transformer en un être inarrêtable et à titre d'exemple, le massacre de deux ninjas ayant prit pour cible l'un des leurs, je parle bien entendu de nos deux protagonistes d'aujourd'hui. Une enfance certainement bien différente de celle de Yakara qui lui, vécut une vie presque tout à fait ordinaire quant aux explications assez morbides de Kishi. Une reconversion en rédempteur cherchant par tous les moyens à annihiler la souffrance, prônant la liberté ? Ce fut original mais le fait de n'être pas à sa place ainsi que la simple idée de ne pas se trouver sur son chemin laissa notre héros du jour perplexe face à ces nombreuses explications que celui-ci ne parvenait pas à discerner totalement. Cet homme à l’œil si dur témoigna d'un profond respect envers son interlocuteur, ayant perçu chez lui une certaine similitude dans leurs actions quant au sauvetage in extremis de Belladonna quelques jours auparavant et cette demande folle... Devenir le prochain Mizukage, celui respecté de tous et protecteur du village caché de la pluie, qui était-il ?

Cette forêt dans laquelle nos amis parvinrent une heure après avoir repris la route donnait naissance à des champignons gigantesques, tels d’innombrables tremplins pouvant donner libre cours à l'imagination des plus dingues, ceux-ci avaient-ils des propriétés toxiques ? Leurs spores étaient-ils hallucinogènes ? Ceci était encore plus époustouflant que la précédente étendue boisée et c'était ici que se tapissait leur ennemi pour agresser les divers voyageurs ayant le malheur d'admirer trop longtemps ce fabuleux spectacle ? Il allait payer très cher cette erreur irréparable ! Se séparant quelques minutes pour examiner la zone, nos traqueurs chevronnés détectèrent des traces ou plutôt des empreintes de griffes, de taille anormale cependant. L'homme au masque de cuir fit ensuite un signe à son acolyte pour avancer, lui fit cavalier seul pour descendre en contrebas et dégainer un kunai de sa poche, fonçant droit devant après avoir visiblement... Repéré l'ennemi ! Fantastique ! Quel fin limier ce Kishi tout de même. L'ennemi tant recherché était là face à eux, contre-attaquant à la dernière minute pour repousser l'assaut de son adversaire, les hostilités étaient à présent engagées pour le meilleur ou le pire. Notre héros tout en fixant sa cible aux cheveux bleus ainsi qu'affublé de sa marque caractéristique sur la partie supérieure du visage observa Yakara, d'un regard qui en aurait fait pâlir plus d'un. Ayant au préalable activé son attribut génétique pour liquéfier intégralement son corps, celui-ci ne craignait désormais plus les attaques physiques, son intangibilité protectrice lui donnant un certain sentiment de calme sans toutefois endormir sa vigilance.

"Suiton ! Kirigakure !" Dit-il, effectuant divers mudras rapidement.

La zone de combat ainsi qu'une partie de la forêt fut plongée dans la brume la plus totale, entravant la visibilité de son adversaire uniquement. Je dis bien uniquement lui chers lecteurs car cette attaque n'était d'aucune utilité face à un ninja sensoriel tel que Daiki T. Kishi ainsi qu'inopérante sur son utilisateur, fort heureusement. Notre héros était à présent prêt à lancer une technique un peu plus agressive, cherchant donc à blesser son opposant plongé dans cette cécité temporaire :

"Suiton ! Suikodan no jutsu !" S'exclama le jeune Hôzuki tout en créant de l'eau à partir de l'humidité ambiante.

Un énorme requin constitué d'eau et de chakra se manifesta pour ensuite foncer sur sa cible à une vitesse fulgurante, tel un véritable poisson carnivore ayant détecté le sang.Une technique si agressive était nécessaire pour lui créer par la suite un certain handicap s'il parvenait à le heurter et projeter contre un champignon aussi compact qu'un mur en béton.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 7
Ryos : 13
Date d'inscription : 16/10/2015
avatar
Maitre du jeu
MessageSujet: Re: Le repère du Criminel de rang A [Fin de l'aventure]   Mer 10 Fév - 0:01


 

  Face à face
Ft Daiki T. Kishi et Hôzuki Yakara.


 

  Je les entendais. Leurs pas de sous-hommes, cette impression particulière lorsque vous voyiez les fourmis essayer de grimper à votre jambe mais, qu'au final, retournent d'où elles viennent d'un revers de la main. Ces deux personnes qui voulaient jouer dans la cour des grands, qui voulaient faire les prédateurs étaient très mal tombées. Le véritable chasseur allait sortir de sa tanière, et il était bien décidé à se faire les griffes sur ces deux insectes qui osaient le défier.

Patiemment, dans une forêt luxuriante à la flore particulière où de gigantesques arbres ornés de champignons à la forme particulièrement démesurée dominaient le paysage, j'attendais mes proies. Je m'y retrouvais, dans cette nature sauvage et d'un genre unique. Je m'y sentais à l'aise, loin de ces êtres humains que je ne considérais plus que comme de la chair à consommer que de véritables égaux. J'avais acquis au cours de ma vie de ninja bon nombre de renseignements sur l'espèce humaine, et ma décision de vivre en tant que paria était motivée par le côté abject et cruel de ces derniers. De tous les animaux auxquels la Nature a donné la vie, ceux-là étaient bien les pires.

Soudain, mes instincts me ramenèrent à la réalité. Les deux personnages étaient là, à côté et m'intimaient l'ordre de sortir. Deux gamins pour moi. Ils n'avaient rien de véritables shinobis, de guerriers affûtés. À les voir, un rictus moqueur, sadique me colla au visage, me donnant une expression effrayante. Ils auront eu le mérite de me faire rire, c'était déjà ça.

Petit test, je partis à leur assaut afin de m'échauffer. Je n'y allais pas à fond, évidemment et pourquoi le faire, d'ailleurs? J'avais décidé que ce petit jeu ne se terminerait qu'une fois ma distraction ayant atteint son paroxysme. Des coups par-ci par-là, des frappes chirurgicales. Ils esquivaient bien, se mouvaient correctement pour des seconde classe. Il était peut-être là, le véritable challenge que je recherchais depuis tant d'années, peut-être que la vie me tendait un obstacle dont je devais me défaire avec force et calme. Hum, intéressant.

Ma résolution prise, je me persuadais qu'attaquer les deux séparément était la meilleure chose à faire. Ils ne combinaient pas trop mal pour des morveux, cependant je devais faire fi de tout cela, maintenant que j'allais me montrer sérieux. Ils lancèrent les hostilités et de façon assez familière, me plongeant presque dans une nostalgie béate : L'art du Suiton, la célèbre technique du Kiri Gakure no Jutsu. C'était le brun qui avait décidé de se montrer le plus impatient, sans attendre que ses aînés commencent ou ne daigne me proposer un plus long échauffement. Bien, dans ce cas, c'était lui qui allait goûter à la mort en premier. Premier venu, premier reparti. C'était le dicton du coin.

La brume était épaisse, la technique bien exécutée, mais je gardais mon calme olympien. Grâce à mes instincts de prédateur, grâce à ce sang unique de Jinchiku coulant dans mes veines, je repérai mes deux cibles à l'aide de leur respiration. J'étais concentré un maximum vu que je ne pouvais pas compter sur mes yeux, et cela m'aidait grandement. L'un des deux, je ne saurais trop reconnaître lequel, lança une nouvelle technique Suiton. Croyait-t-il pouvoir me berner avec une stratégie si connue? Était-il en train de me sous-estimer? Humpf, j'allais montrer à cet impertinent de quel bois je me chauffais.

L'eau lancée vers moi était d'une quantité limitée, d'une forme précise que je ne parvins nullement à distinguer. Mais pour un être comme moi, l'esquiver était une sinécure. D'un pas souple, tournoyant sur moi-même, je décidai de prendre la droite et d'effectuer un prodigieux bond. La technique s'écrasa contre le sol avec un bruit violent, j'eus le flair de l'esquiver à temps. Bien, maintenant cette brume allait également me servir, car je comptais retourner leur avantage contre eux. Évidemment, je décidai de frapper un grand coup : Comme je ne savais pas qui du brun ou du garçon aux cheveux argentés avait attaqué, pourquoi ne pas les punir doublement?

Je créai un clone grâce au Kage Bunshin qui s'affala sur le type à l'équipement douteux tandis que je me précipitai, d'un pas félin - c'était le mot - vers le brun. Sans attendre, j'utilisais la technique du Tôra Hôkô. Une technique spéciale qui appartient à ceux qui, comme moi, pouvaient devenir des hommes-tigres. Un hurlement surpuissant boosté par une quantité de chakra certaine afin de briser les tympans, provoquer des ondes de choc ou détruire quelque chose de moins résistant que de la pierre ... Des os humains, par exemple ! Le clone, quant à lui, attaqua son acolyte avec nos fameuses griffes aussi lacérées que des lames de rasoir. La suite promettait d'être passionnante ... S'ils restaient en vie assez longtemps, bien entendu.
 

Code par Nyan-cat sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin de Kiri / Rang ANukenin de Kiri / Rang A
Messages : 195
Ryos : 405
Date d'inscription : 17/11/2015

Feuille de personnage
Grade: 11
Expérience:
1/100  (1/100)
Sous-classe: Soutien
avatar
Daiki T. Kishi
MessageSujet: Re: Le repère du Criminel de rang A [Fin de l'aventure]   Mer 10 Fév - 1:19

Face à face
feat. Hôzuki Yakara
Surmonter une chose qu'on ne comprend pas soi-même est difficile... Daiki T. Kishi

Nous étions là, face à face. Je fis signe à Yakara de débuter les hostilités. Toujours mon sceau activé, j'allais essayer de jauger au maximum mon adversaire. Une brume vint se loger sur la forêt. Etait-il idiot ? Le ninja qui nous faisait face était un shinobi de Kiri plus fort que nous. Il avait eu 30 ans pour trouver une parade a ce jutsu. Je ne pensais pas que ce jutsu lui ferait quoi que se soit. Et le mien aurait été mieux mais non utilisable. En réalité, Yakara bridait mes capacités puisque ça le toucherait également. Cependant, je devais simplement réussir ma mission. La vision de notre adversaire handicapé, j'en profitai alors pour créer un clone de vapeur juste devant moi me permettant de me retirer un peu de la scène en arrière afin de garder un œil attentif et prêt à intervenir. Mon troisième oeil activé, je pu sentir le mouvement de notre animal humain. Il semblait rapide. Le requin de notre très cher Yakara fut qu'un vulgaire petit poisson sautant de son bocal. Il avait donc d'autre moyen de voir une telle attaque. Cette attaque était déjà rapide à la base, et il pu l'esquiver facilement. Cela en disait long sur ces capacités a se mouvoir. Il était donc très fort. Je pu faire déjà un diagnostique simplement à son premier mouvement. Qu'allait-il faire ?

Mes pulsations semblaient s'emballer. Je commençais à trembler. Non pas de peur, mais de joie de pouvoir faire face à un ennemi redoutable. Concentrant mon chakra j'étais prêt à n'importe quel éventualité. Je pu ressentir l'arrivée d'une nouvelle source de chakra. Un clone ? Celui-ci semblait foncer droit sur mon clone du départ. Ils allaient donc s'auto-détruire. Mon clone allait laisser échapper une fumée corrosive qui brûlera son clone et le fera disparaitre. Mais ce fut la suite qui me semblait plutôt menaçant. Il fonçait droit sur Yakara, pour se positionner sur le côté. Je n'avais pas besoin de voir la cible pour comprendre que son acte n'était pas qu'un seul coup. Prenant un souffle, un jet d'eau sortant de ma bouche s'abattait entre les deux shinobis. Un Suijin Heki entourait alors Yakara et moi à l'intérieur afin de nous protéger par réflexe. Le mur explosa directement après par la puissance d'un cri. Il ne me fallut pas longtemps pour enchainer directement après afin de ne laisser aucune chance à mon adversaire. Le mur retombant, je venais déjà de créer mes mudras laissant échapper de ma bouche :

"Saikōsai hankei (Rayon suprême) !!!"

Un énorme rayon de vapeur très rapide passa juste au dessus du mur de suiton en phase retombant. Ce rayon était assez rapide. Cependant, ce rayon était très bizarre puisqu'il traversait la cible sans même le faire bouger provoquant un nuage de vapeur corrosive brûlant la majeur parti de son corps. C'était maintenant que Yakara devait enchainer afin de créer une combinaison d’équipe. J'espérais que cette attaque avait touché la cible. Afin que ce phénomène ne se reproduise plus, je pris de la distance afin qu'il ne puisse pas nous toucher tous les deux avec des attaques de masse. J'espérais cependant que Yakara puisse se débrouiller tout seul au cas ou. Je me préparait alors à la suite du combat tout en me concentrant. S'il m'attaquait au corps à corps, d'où j'étais, j'aurai largement le temps de créer ma défense. De plus, j'avais un pied bien enfuie sur le sol afin de me mouvoir et au cas où me propulser avec un geyser de vapeur pour esquiver. Et une main proche de ma sacoche pour dégainer une arme quelconque ou ce genre de chose. De plus, mon Kagura shingan était toujours activé, cela me permettait de jaugé quand son chakra changé avant d'attaquer. J'attendais de voir la suite des événements. Les capacités de notre ennemi semblait vraiment impressionnante également. Le combat risque d'être excitant. Nous avions déjà pu lui faire subir de bons dégâts...

_________________
Attention à ne pas croiser mon regard Invité !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jônin de KiriJônin de Kiri
Nindô : Ne fuis pas...

Messages : 42
Ryos : 277
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 27
Localisation : Kirigakure no sato.
Humeur : Changeante.

Feuille de personnage
Grade: 9
Expérience:
13/100  (13/100)
Sous-classe: Berserker.
avatar
Hôzuki Yakara
MessageSujet: Re: Le repère du Criminel de rang A [Fin de l'aventure]   Jeu 11 Fév - 2:46

Tout se joue aujourd'hui !
♣♣♣♣



Notre héros, en ce début de combat s'enhardit comme jamais il ne le fit auparavant, activant tout d'abord son Kekkai Genkai pour ensuite lancer inconsciemment un camouflage dans la brume, oubliant par la suite que son ennemi et ancien Kirijin, connaissait cette technique par cœur ainsi qu'une parade. Yakara ne songea même pas à jauger son adversaire contrairement à son habitude chers lecteurs, celui-ci percuta lorsque son équipier vint à son secours in extremis en les protégeant d'une barrière d'eau volant en éclat sous le choc de l'onde sonore projetée par le félin mal dégrossi. Incapable de l'observer pleinement à cause de la brume les entourant, notre jeune Hôzuki devrait attendre que son jutsu se dissipe de lui même d'ici quelques minutes chers lecteurs.  Yakara se demandait toujours comment une telle erreur avait pu être commise et surtout de sa part, sans doute les spores dégagés par ses énormes champignons qui sait, avec une légère brise... Venir jusqu'à son visage et les inhaler n'aurait pas été difficile, c'était même tout à fait probable mes amis !

En effet, si Kishi n'était pas intervenu à ce moment là, le sort de Yakara aurait peut-être été scellé face à ce gros matou visiblement déterminé à donner la mort, mais notre héros parvint à reprendre ses esprits tout en retrouvant son calme en observant son sauveur. Son équipier quand à lui lança un rayon de vapeur fulgurant en direction de son adversaire tandis que sa barrière d'eau s'affaissa tel un liquide que l'on verse au sol à partir d'une simple bouteille. Le jeune Hôzuki devait rapidement échafauder une seconde offensive plus réfléchie que la première en un laps de temps très restreint, évitant ainsi d'entraver son comparse dans cet assaut. Décidant alors de combiner le Gousuiwam no jutsu au laser de vapeur de son ami, notre protagoniste bondit en avant tel un fauve en augmentant considérablement la masse musculaire de son bras grâce à son don héréditaire. Voyant également la taille de son bras multipliée pour l'attaque qu'il allait décocher ! S'approchant rapidement de ce qui semblait être la silhouette de l'adversaire à travers l'épais brouillard, le jeune Hôzuki porta finalement son coup. Heurtant quelque chose, le jeune shinobi espérait avoir touché sa cible, peut-être que le gros minet venait d'intercepter cette attaque en se protégeant avec son bras ou en ayant usé d'une technique de substitution, notre héros n'en savait rien. Se plaçant en retrait grâce à une pirouette, il enchaîna :

"Suiton ! Suiryuudan no jutsu !"

Créant un dragon aqueux grâce à l'humidité régnant sur la zone de combat, notre Junin le projeta sur une cible plus ou moins aléatoire, espérant le repousser. Reculant pour à nouveau se tapir dans la brume qu'il avait créé, notre protagoniste recula par de petits sauts rapides, parvenant ainsi jusqu'à son acolyte et s'en éloigner encore pour enfin réaliser divers mudras tout en réalisant un Mizu Bunshin no jutsu très académique. Réalisant ainsi trois copies de lui-même pour en placer une devant son compatriote et deux autres devant lui à quelques mètres chacun, peut-être parviendrait-il à tromper l'adversaire une simple seconde pour que Kishi emploie un autre jutsu tout aussi dévastateur que le premier. Une chose était à présent certaine, il s'agissait là d'un adversaire de grande valeur, un nukenin tel que lui n'allait pas être simple à abattre, nos deux protagonistes mettaient leurs vies en jeu dans ce duel. Après avoir placé ses différents leurres, Yakara s'adressa à son sauveur :

"Je dois te remercier... J'ai attaqué précipitamment, cela ne me ressemble pas. Je pense que les spores de ces champignons on une certaine influence sur le comportement et j'en ai sûrement inhalé à mon insu, prend garde à ne pas y être projeté !"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 7
Ryos : 13
Date d'inscription : 16/10/2015
avatar
Maitre du jeu
MessageSujet: Re: Le repère du Criminel de rang A [Fin de l'aventure]   Sam 13 Fév - 15:43


 

  Face à face
Ft Daiki T. Kishi et Hôzuki Yakara.


 

 De l'eau? Comment a-t-il pu prévoir mon attaque? Ce type aux cheveux bruns était à ma merci, mais qui a bien pu créer ce mur aqueux afin de le protéger? Lui? Non, c'est impossible car je me mouvais à ma vitesse quasi-extrême, alors il ne restait plus qu'une seule option ...

Ces réflexions furent bientôt interrompues par l'homme aux cheveux blancs, dissimulé probablement grâce à la brume créée précédemment. Je ressentis une douleur intense au niveau de mon thorax, pourtant je n'avais rien vu venir. Qu'est ce que c'était? Cette chaleur augmentant de façon significative au fur et à mesure que les secondes défilaient, me faisant notamment cracher du sang. Il avait dû toucher un muscle qui, en saignant, fit remonter le liquide rougeâtre jusqu'à ma bouche ... Intéressant, cet homme possédait donc une aptitude héréditaire, unique et apparemment suffisamment puissante pour me mettre des bâtons dans les roues. L'enchaînement de son collègue, avec son coup de poing énorme ainsi que sa technique Suiton me projetèrent au loin. J'étais déjà déstabilisé par l'effet de surprise du mur d'eau, ils purent combiner sans difficulté pour me repousser avec violence. C'était inattendu, mais bien pensé.

Regagnant rapidement mon calme, je restais là à humer l'atmosphère, grâce à ma langue. C'était une capacité liée à notre nature de chasseurs, à notre faculté génétique à être en harmonie avec la nature. Cette technique me permettait en réalité d'évaluer les niveaux de chakra, car j'avais reçu l'information, via mon clone détruit, que le type qui avait dû protéger son comparse brun avait également créé des clones, mais des clones de vapeur. Ce Kirijin descendait donc de la famille de la Godaime, rendant ma tâche extrêmement complexe. En effet, bien que je connaisse le principe élémentaire du Futton, je ne savais rien de sa puissance brute, ni des pouvoirs que ce ninja pouvait posséder en plus de ce Kekkei Genkai. Apparemment, il parvint à me localiser dans cette brume et à réagir instantanément à mes déplacements, c'était une véritable plaie pour un adepte du corps à corps comme moi.

Du coup, pas le choix, il fallait que je l'utilise.

Reportant mon attention sur l'homme ainsi caché, ma capacité de détection me permit de distinguer où il se positionnait par rapport à d'éventuels clones. J'en dénombrai trois au total : Le chakra du shinobi aux cheveux noirs était dispersé via des répliques identiques, mais beaucoup moins puissantes tandis qu'il ne restait plus qu'un seul exemplaire de son camarade. Parfait, j'allais pouvoir me focaliser uniquement sur lui grâce à ma prochaine attaque. Je devais en finir vite, je n'avais plus beaucoup d'énergie et j'avais subi des blessures plus profondes qu'il n'y parut. Je haletais, le stress engendré par la violence de leurs attaques avait eu raison de moi et, pendant un instant, je crus même entrevoir la défaite. Mais il n'était pas question que j'abandonne, ma vie était en jeu et je me délecterais du plaisir de ce combat plus tard, après les avoir éventrés et dévorés.

<< Overdrive >> Murmurais-je.

Une quantité de chakra incroyable parcourut mon corps, fluctuant rapidement au travers de mes tenketsu. C'était une technique de dopage, boostant allégrement ma puissance ainsi que et surtout, ma vitesse. S'ils pouvaient éviter de cligner des yeux, ce serait bénéfique pour eux. J'avais décidé d'y aller à cent pour cent de mes capacités, et ils allaient le regretter bien vite.

Cet homme aux cheveux argentés allait mourir. Voici que je signai son acte de décès et de la façon la plus brutale qui soit.

Je ne laissai derrière moi qu'une brise, qui se transforma rapidement en vent. Je l'avais eu, grâce à ce déplacement presque supersonique, j'avais senti que mes griffes allongées comme des lames incassables avaient perforé quelque chose. Je vis du sang couler, goutte à goutte avant de se transformer en un flot plus conséquent. J'exprimai un sourire de satisfaction, car je fis face au corps empalé de mon adversaire, et lui rétorquai d'un ton malsain :

<< Des ninjas comme vous ne connaissent pas la souffrance et la véritable nature humaine, et viennent défier un homme qui est aux antipodes des méthodes de pensée classiques. Ce monde-là n'est rien d'autre qu'un fruit pourri, où de misérables vers comme vous essayent de faire leur trou. Meurs maintenant, et de la façon la plus douloureuse qui soit ! >>
 

Code par Nyan-cat sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin de Kiri / Rang ANukenin de Kiri / Rang A
Messages : 195
Ryos : 405
Date d'inscription : 17/11/2015

Feuille de personnage
Grade: 11
Expérience:
1/100  (1/100)
Sous-classe: Soutien
avatar
Daiki T. Kishi
MessageSujet: Re: Le repère du Criminel de rang A [Fin de l'aventure]   Sam 13 Fév - 17:00

Face à face
feat. Hôzuki Yakara
Il faut parfois admettre que quelqu'un vous surpasse... Daiki T. Kishi

Mon kushutsu toujours activé, j'avais remarqué que le corps du criminel fut totalement expulsé en arrière. Mon laser l'avait certainement surpris, restabilisé et affaiblis. L'effet de surprise avait été réalisé avec succès. La libération de mon Kekkai Genkai au bon moment l'avait certainement fait réfléchir. Cependant sa vitesse était déjà exemplaire. En analysant bien, a l'aide de mes geysers afin de me propulser, je savais que je n'étais pas encore à sa vitesse. Ses capacités au corps à corps semble assez extraordinaire. Je l'avais déjà compris avec les empruntes que j'avais pu voir dans le village en ruine. On ne voyait aucun mouvements des personnes ciblées. J'avais donc compris quelque chose, et c'est pour cela que je m'étais reculé le plus possible. Afin de pouvoir analyser au maximum la vitesse où de la voir venir, il fallait être le plus distant possible. On avait beau être rapide, plus la distance était importante, plus le moment où le corps disparaitra et réapparaitra devant une cible sera longue. Il fallait jouer alors sur ce laps de temps afin de pouvoir contourner cette faculté qui nous faisait défaut à Yakara et moi. Je me concentrais toujours à l'aide de mon troisième œil. Je réfléchissais alors à une alternative pour de nouveau lui faire subir des dégâts.

Mon corps s'emballait de plus en plus. Je sentais cette transe juste à l'intérieur de moi, voulant exploser. Si elle avait explosé avant cette scène, je pense que Yakara serait hors course à l'heure qu'il était. Je savais que dans ces moments la, il n'y avait plus que l'ennemi et moi-même sur les lieux, oubliant toutes les choses insignifiantes aux alentours. Toutes les choses qui n'étaient pas des menaces disparaissaient.

Un clone apparu devant moi. Yakara s'était mis derrière moi protégé de deux clones. Il avait eu l'intelligence de me positionner un clone afin de pouvoir me créer un léger laps de temps pour attaquer. Le corps de l'ennemi se leva. Son endurance était assez importante. IL semblait déjà avoir récupéré du choc de l'attaque. C'était certainement encore une de ces capacités. Son corps était certainement très résistant. Son corps chakratique ne semblait pas bouger. Mais je sentais quelque chose. Une concentration extrême de chakra. Puis ce chakra explosa. J'avais presque l'impression que nous aurions pu voir ce chakra a l’œil nu. Il ne me fallut pas longtemps pour me faire une idée de sa prochaine attaque. Une telle concentration de chakra était certainement une de ces meilleures techniques. Analysant précisément j'avais l'impression que ce chakra fut ciblé au niveau de ces muscles. Des quantité phénoménales au niveaux des cuisses, des mollets, des abdominaux, des biceps, des trapèzes... Son corps entier fut comme gainé au maximum. Si c'était ce que je pensais, alors nous étions fini avec Yakara. Ça vitesse, sa force, sa résistance serait au dessus de nos capacités. Essayer de l'esquiver serait un échec. Nous étions désormais devenu des proies facilement attrapable. Je n'avais pas le choix que de tenter le tout pour le tout.

Je sentis un choc dans ma poitrine. Mon cœur semblait raisonné à l'intérieur de moi. Ce fut comme un signal de débordement d'adrénaline. Ma transe s'était emparé de moi désormais. La force de ce shinobi devait faire face à mes vérités. Cet homme à la force supérieur à la mienne. Ma force était mon analyse. Je savais qu'il était plus fort que moi désormais. Mon pouls pris une cadence normal désormais. Je m'étais calmé. Je ne sentais plus cette peur. Mes émotions étaient passé aux deuxième plan laissant place au rédempteur que j'étais au fond de moi et que je me refusais d'être constamment. Mais je devais l'accepter désormais. C'était l'objectif que je devais suivre. Les gens ne devais pas me voir comme cela, mais c'était trop tard. Comme par instinct, je créai des mudras laissant jaillir quatre queues de vapeur autour de moi me protégeant. Mes mains semblaient encore bouger, et j'enchainais alors avec une autre technique juste après Shitai (Quatre nobles vérités), je fis Suchīmu ishi (Aura de vapeur). J'étais désormais prêt pour subir une attaque au corps a corps. Au moment où il serait à l'intérieur de ma bulle, il sera également lui aussi fait comme un vulgaire rat. Mon troisième œil anticipa une attaque que je ne pouvais voir au moment de la disparition du chakra de la zone initial. Cette vitesse était telle qu'aucun œil ne pouvait le suivre. Je venais justement de penser à quelqu'un qui aurait certainement pu le suivre ou du moins rivaliser avec lui. Cet homme que j'avais vu à Kusa qui plus est. Si j'avais le même œil que ce Shin, j'aurai peut être pu agir autrement... Pourquoi pensais-je à lui dans un tel moment ? Il avait été le plus fort adversaire que j'avais combattu jusqu’à maintenant. Ce criminel n'était rien face à lui. Mon regard tel un rédempteur refit surface. Bougeant légèrement mon corps afin de protéger mes zones vitales, je pu voir simplement les gouttes rougeâtre perlées autour de moi. Le clone de SUiton de Yakara disparu également dans une flaque. Mais le shinobi criminel de Kiri était déjà là. Cette fois-ci peut importe ça vitesse, il ne pourrait plus partir. Les effets de mon aura avait certainement du commencer sur son corps... L'attaque démontrait une capacité de déplacement très élevé. Le clone d'eau fut balayé simplement par le souffle de la vitesse du shinobi.

Puis il se mit a déblatérer sans même s'apercevoir dans quelle situation il était désormais avec moi. L'adrénaline de ce combat pouvait faire des miracles quelques fois. L'écoutant attentivement je lui répondais d'un air très sérieux et serein :

"Qui crois-tu être pour me connaitre. Faire souffrir les gens ne fait pas de toi quelqu'un qui connait la souffrance. C'est cette souffrance en soi qu'il faut connaître. Désolé, mais tu arrives trop tard ! Cette souffrance que je connais, je l'a fais disparaitre désormais pour faire renaitre un jeune pommier et de nouvelles pommes afin de donner une place à ces vers insignifiants pour que chacun sois libre d'aller où ils veulent... Tu ne t'en ai pas encore rendu compte, mais tu es déjà sur le chemin de la liberté Arashi. Tu as commis des péchés, et je fais les expier. Connais-toi aussi la liberté..."

Mes queues bougèrent dans lentement. Mon aura venait de disparaitre, son corps avait respiré cette vapeur corrosive assez longtemps. Ça vue devait certainement se troubler désormais. Tenant sa main à travers mon corps. Mes 4 queues traversèrent son corps sans même ne ressentir aucune pitié. De la fumée semblait s'envoler. La douleur devait être atroces. Le regardant dans les yeux, mon regard était plus le même...

"Cette fumée qui s'échappe sont tous tes péchés. Prend désormais le chemin de lumière que tu commences à apercevoir. Je suis Daiki T. Kishi et je rachète ton mal et tes péchés afin de te rendre la liberté..."

Prenant un kunai dans mon autre main, j’abrégeais ces souffrances en lui tranchant la gorge... Son corps tomba au sol expulsant sa main de mon corps. Ciblé juste en dessous de l'épaule droite je m'agenouillais crachant du sang sur le visage de ma cible. C'en était fini désormais. Je n'avais fais preuve d'aucune pitié face à un homme de ce genre. Je me devais de lui montré le chemin de la liberté. Me retournant sur le dos et m'allongeant, je regardais dans le vide un instant afin de reprendre mes forces. En attendant les premiers soins de Yakara...

_________________
Attention à ne pas croiser mon regard Invité !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jônin de KiriJônin de Kiri
Nindô : Ne fuis pas...

Messages : 42
Ryos : 277
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 27
Localisation : Kirigakure no sato.
Humeur : Changeante.

Feuille de personnage
Grade: 9
Expérience:
13/100  (13/100)
Sous-classe: Berserker.
avatar
Hôzuki Yakara
MessageSujet: Re: Le repère du Criminel de rang A [Fin de l'aventure]   Dim 14 Fév - 1:10

Voilà, de retour au bercail...
♣♣♣♣



Ce qui suivit vous aurait certainement bluffé chers lecteurs, tant la violence de cette scène fut poussée à son paroxysme. En effet, notre héros put observer entre guillemets, le déplacement presque supersonique de son ennemi, ne se préoccupant plus de lui mais plutôt de son acolyte aux cheveux blancs. Celui-ci dut probablement condenser une quantité phénoménale de chakra dans les muscles de ses jambes pour parvenir à bondir comme il venait de le faire, laissant probablement un cratère d'où il se projeta. Avant même de pouvoir réaliser l'ampleur de la situation, notre shinobi favori put observer son clone placé devant Kishi, voler en éclats sous un sifflement strident tout en observant sa main par-delà l'épaule de son ami, ornée de griffes aussi dures que l'acier sur lesquelles, son sang coulait ! Yakara semblait tellement impuissant en regardant son équipier tout en se hâtant vers lui comme pour essayer de le venger en sortant un kunai de sa poche et profiter de l'instant de gloire d'Arashi pour lui porter un coup.

Soudain, la main de Kishi vint saisir de toutes ses forces le poignet du fugitif enhardi par cette scène macabre. Le Kirijin le fixa d'un air encore plus bestial que l'apparence féline de celui-ci. Était-ce de cela dont le partenaire du jeune Hôzuki parlait plus tôt avant le combat ? Cet état de transe dans lequel il se trouvait plongé actuellement ? Notre protagoniste principal se figea littéralement, subjugué par le splendide du spectacle, voir son ami avec un bras planté dans le corps de part en part tout en libérant une aura aux propriétés toxiques découlant du Futton... Superbe chers lecteurs ! Cette brume corrosive, peut-être avait déjà t'-elle attaqué le système nerveux de l'assaillant, peut-être même que cette manœuvre venait de Kishi lui-même, désireux de clore ce combat et ramener la tête de ce traître à Kiri. La vue de Yakara fut légèrement trouble l'espace de quelques secondes, observant quant à lui des queues de vapeur se planter dans Arashi, ce dernier subit alors une souffrance atroce que son visage trahissait à merveille. Il payait enfin pour ses nombreux crimes demeurant jusqu'ici, impunis !

Kishi en profita par ailleurs pour lui trancher lentement la gorge, laissant son sang de Jinchiku couler tout le long de cette profonde entaille. Son corps désormais trop lourd à soutenir, tomba à la renverse en étant à l'article de la mort. Le shinobi au masque de cuir quant à lui s'écroula de toute sa masse, un trou béant en dessous de l'épaule en guise de trophée de guerre chers amis, vous imaginez-vous un seul instant ? Yakara se précipita vers ceux-ci lorsqu' Arashi ou du moins son corps fut emprunt d'un spasme musculaire, le faisant se relever de manière inexplicable, en effet un humain ou même un animal conscient se détruirait les tendons en relevant le buste ainsi tel un pantin désarticulé ! Le jeune Hôzuki bondit alors au niveau des épaules de l'homme tigre reprenant peu à peu sa forme humaine, croisant ses jambes auteur de son cou à la gorge tranchée pour ensuite lui retourner en lui déchirant de plus en plus ! Atterrissant alors sur le sol, le Kirijin saisit son Kunai pour décapiter son adversaire, sa tête était nécessaire pour témoigner de leur bonne fois au Mizukage. Sa politique pacifique et ses conseillers seraient choqués certes, mais leur vision du monde était à présent révolue chers lecteurs, il fallait impérativement du sang neuf dans tout cela.

C'est dans cette ambiance de folie qu'Arashi Jinchiku perdit la tête...

Se précipitant vers son acolyte en détresse, notre héros s'empressa alors de couvrir la blessure de Kishi de bandages préalablement rangés dans sa sacoche avant de partir pour le champ de bataille, simple mesure de prévention. La pluie commença alors à s'abattre sur la zone de combat, dissipant totalement la brume. Yakara attacha la tête de leur ennemi à la ceinture de son ami pour finalement placer laborieusement celui-ci sur son dos. Employant le décuplement musculaire des Hôzuki de toute urgence, il fonça droit vers le petit village où se trouvait l'auberge de la veille, ses sauts spectaculaires étaient amplifiés grâce à son jutsu héréditaire, leur faisant gagner un temps précieux. Le Junin fonçait à travers la forêt dense, gardant à l'esprit que son comparse nécessitait des soins importants. Une demi-heure suffit alors à gagner la petite clinique du village où les traqueurs passèrent la nuit précédente.

Yakara, une fois son ami admis au bloc opératoire emballa la tête du fugitif dans un grand drap blanc pour ensuite la déposer dans un écrin en bois. Le Junin reçut ensuite une brève visite de Belladonna, ayant eu vent de leur passage ici, ce qui ne manqua pas de l'alerter comme jamais. Rassurée par le ninja protecteur, celle-ci comprit que l'heure n'était pas aux cris ni aux adieux larmoyants car elle et son sauveur se révéraient très bientôt, se fut une promesse solennelle de Yakara qu'il entendait bien tenir le plus rapidement possible !

Retour à Kirigakure no Sato...

Après des jours de traversée, les deux traqueurs parvinrent à regagner leur village, où les gardes les accueillirent à bras ouverts, tels de véritables héros. Témoignant ainsi de leur profond respect envers eux et leur prouesse, mais c'était Kishi qui devait être félicité aujourd'hui, pas Yakara. En effet ce dernier fut en quelque sorte spectateur de la fin de cet affrontement épique entre lui et le déserteur. Ne perdant plus un minute, les deux personnages devenus amis durant ce parcourt se hâtèrent vers la tour du Mizukage Taiga, ne se doutant pas le moins du monde du cadeau qu'il allait recevoir. Montant les escaliers quatre à quatre, ils poussèrent les portes du bureau du chef du village, déposant le présent sur son pupitre au milieu de sa paperasse habituelle et attirant ainsi toute son attention vers eux. Son visage trahit alors un profond malaise... La mentalité des shinobis est en perpétuelle évolution, le monde est en proie à de nombreux changements, ce fait est inéluctable et il le savait parfaitement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 7
Ryos : 13
Date d'inscription : 16/10/2015
avatar
Maitre du jeu
MessageSujet: Re: Le repère du Criminel de rang A [Fin de l'aventure]   Dim 14 Fév - 2:06

Longue épopée de traque bien ficelé et réaliste...

Daiki T. Kishi : 140 xp's



Idem

Hôzuki Yakara : 113 xp's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le repère du Criminel de rang A [Fin de l'aventure]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le repère du Criminel de rang A [Fin de l'aventure]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» René Civil devant le tribunal criminel
» Demandes de rang
» Prise de risque - L'agneau dans le repère des loups [Pv. Ryuho D. Shikki]
» Demandez votre rang de padawan!
» [Banniere]Createur de bannieres/rang de guilde.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunter no Kitai :: Zone HRP :: Partenariat :: Reste du monde :: Kusa no Kuni :: Zone des champignons géants-