© Naruto no Kitai est la propriété de ses administrateurs dont Tetsuya Sawada, son fondateur. Le graphisme et codage du design ont été réalisé par Tetsuya. L'univers de base est tiré du manga de Masashi Kishimoto, Naruto.



 
FAQFAQ  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hôzuki Yakara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jônin de KiriJônin de Kiri
Nindô : Ne fuis pas...

Messages : 42
Ryos : 277
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 27
Localisation : Kirigakure no sato.
Humeur : Changeante.

Feuille de personnage
Grade: 9
Expérience:
13/100  (13/100)
Sous-classe: Berserker.
avatar
Hôzuki Yakara
MessageSujet: Hôzuki Yakara   Jeu 14 Jan - 21:39


Hôzuki Yakara
Feat Gid Lucione / Deviluke


Âge :: Vingt-cinq ans.
Classe :: Ninja.
Sous-classe :: Puncheur.
Village :: Kirigakure no sato.
Domaine :: Ninjutsu | Kekkai Genkai : Ekika no jutsu.
Affinité :: Suiton.


Physique
Souhaitant dépeindre ce personnage dégageant beaucoup de charisme, je m'attaquerai premièrement à ses longs cheveux noirs, sombres tels les ténèbres les plus macabres, dissimulant ses yeux tout aussi obscurs la majeur partie du temps. Ce regard ne laissant pratiquement pas transparaître d'émotions est capable en revanche de figer les plus impressionnables, tant le chef du clan Hôzuki se montre froid avec ses connaissances ainsi que ses ennemis.

S'attachant quelque peu au paraître, il porte des boucles d'oreilles en or pur ainsi qu'un collier rappelant les crocs d'un monstre marin façonné du même métal précieux, de véritables pièces d'orfèvrerie en somme chers lecteurs. Sa tenue créée de soie de qualité supérieure surmontée d'une magnifique fourrure blanche s'accorde parfaitement aux traits affinés de son visage dépourvu de toute imperfection, d'horribles cicatrices et j'en passe.

Un mètre quatre-vingt, soixante-cinq kilos à la pesée, une morphologie optimale pour le combat au corps à corps, robuste et agile comme un fauve aux muscles saillants et développés. Restant humain tout de même, il tombe souvent malade lorsque l'hiver pointe le bout de son nez, handicapant notre héros par moment lorsque les duels acharnés qu'il mène s'éternisent. D'ailleurs, l'un de ses ennemis les plus récurent, c'est le rhume ! Que voulez-vous fidèles lecteurs, on n'y échappe pas à tous les coups !

Combattant aguerri par bon nombre de batailles, le chef du clan Hôzuki use uniquement de techniques de type Suiton, car l'eau est le domaine de prédilection des membres survivants de ce clan autrefois renommé pour son Kekkai Genkai. A ce jour, ce dernier ne compte que notre protagoniste, incarnant un puissant guerrier des mers si je puis m'exprimer ainsi, sans lui donner l'image erronée d'un dieu.

Je pense que nous pouvons désormais passer au plus important des portraits selon moi, à savoir la psychologie de Yakara ! Car il n'est pas toujours simple de le cerner.


Caractère
Quel caractère cet individu peut-il bien avoir me demanderez-vous ? Je dirais froid et distant dans un premier temps, tout comme je vous l'ai déjà cité dans son portrait physique chers lecteurs. Et de ce fait, notre héros ne dispose pas de nombreux amis, aucun pour ainsi dire, car avec un tel comportement avec autrui, on ne peut se retrouver qu'horriblement seul et devenir prisonnier de ce cercle vicieux.

Jouissant parfois à tord d'un certain ego, Yakara se montre parfois imbu de sa personne, souhaitant faire un maximum de choses seul. Non pas pour en tirer tous les lauriers, simplement parce qu'il y est habitué et ce à son plus grand malheur...

Pour ses différentes passions, le chef du clan Hôzuki apprécie se retrouver seul au centre d'un lac pour y jeter un hameçon et patienter des heures, exerçant sa respiration, méditant pour parfois ne pas s'apercevoir qu'un poisson mord l’appât.

Pour citer quelques qualités chez lui, il sait rester honnête tout en témoignant d'une ruse à nul autre pareil pour obtenir les informations qu'il souhaite, sauf si celui-ci tombe sur plus malin... Tactique, notre protagoniste réfléchit avant tout au pourquoi du combat et analyse ses chances de victoire en prenant en compte différents paramètres tels que la force brute ou encore la capacité de chakra de son/ses opposant(s). Ponctuel, ce Shinobi a une sainte horreur du retard, aussi bien celui des autres que le sien chers lecteurs !

Voilà, passons maintenant à la partie la plus importante ! Sa biographie.



Histoire


.::Prélude::.

"Suiton..." Laissa s'échapper une voix hors d'haleine.

"Ahhh" Expira t'il, s’effondrant ensuite de toute sa masse.

"Tu ne joues plus ? Tu es si fragile..."

Notre héros jonchait à présent le sol gorgé d'eau, ses réserves de chakra totalement épuisées. Ayant livré bataille face à un assaillant d'un tout autre niveau, Yakara fit pâle figure aujourd'hui. A la vue de tous, son adversaire le surclassa, donnant l'image d'une brindille balayée par le vent. Ce duel fut acharné, deux mystérieux voyageurs aux capacités pour le moins surprenantes chers lecteurs, l'un se servit d'invocations durant toute la bataille, obligeant notre intrépide mais néanmoins stratégique shinobi à user de puissantes techniques Suiton. Ces dernières eurent pour effet de vider progressivement les ressources de Yakara pour finalement priver le membre du clan Hôzuki de son Kekkai Genkai. Le comparse du premier employa quant à lui de redoutables techniques de Taijutsu, heurtant de plein fouet le corps affaibli du Kirigin ! Celui-ci avait ainsi la possibilité d'observer le reste de ses camarades, anéantis par leur puissance, mais qui pouvaient-ils bien être ? Des Nukenins ? Qui sait...

.::Chapitre premier::.

Hôzuki, ce nom ne vous est pas inconnu fidèles lecteurs, j'en suis certain ! Cet énigmatique clan de Kirigakure no sato, disposant de la capacité unique de pouvoir liquéfier le corps dans son entièreté, sachant ainsi se dissimuler de toute menace ou encore devenir intangible face aux attaques physiques adverses. Ces capacités parmi d'autres étoffèrent leur renommée au sein du pays des vagues et des différents seigneurs féodaux, chercheurs ainsi que d'autres personnes malveillantes en tout genre ! Ce clan, considéré comme éteint à ce jour compte toujours un membre, à savoir notre personnage mais comment cela se fait-il me demanderez-vous ? Car le dernier des Hôzuki n'était autre que Suigetsu, disciple du très célèbre mais toutefois immoral et malsain Orochimaru, l'un des trois grands Sanin de Konohagakure no sato, il y a des décennies. En voici donc l'explication...

Cette histoire peut sans nul doute paraître tirée par les cheveux pour certains mais ce n'est que pure vérité ! En réalité, Yakara n'est autre que le petit-fils du regretté Suigetsu, ce dernier ayant après la grande guerre ninja, fécondé une civile résidant alors au village de Kiri mais fugitif, celui-ci ne pouvait définitivement pas s'installer là-bas sous peine d'y risquer énormément de problèmes, ce pourquoi il ne fut pas exceptionnellement présent pour éduquer son fils. D'ailleurs, ce dernier ne put jamais se servir de son Kekkai Genkai parfaitement, l'ayant découvert lors d'une rixe entre bandits, non loin du pays du fer. Son nom était Hôsuki Tsakura ! Celui-ci se maria également à une merveilleuse femme au corps affiné du nom de Miko, tenancière d'une échoppe à l'entrée du village où bon nombre de Shinobis faisaient halte. Les heureux tourtereaux furent émerveillés lorsque Miko annonça de manière très prude à son mari qu'elle attendait un enfant de lui... Notre héros chers lecteurs ! D'ailleurs, le Kirijin hérita des cheveux sombres de sa chère mère pour ensuite être affublé du caractère de son paternel, froid et distant avec les gens de son entourage.

Devenus chacun des parents exemplaires, ils s'occupèrent de cette échoppe toute leur vie, voyant d'un œil empli de fierté le fait que leur unique enfant suive les cours de l'académie ninja du village, la simple idée de l'observer devenir quelqu'un de fort les gonflaient de fierté. Pour la petite histoire, le père de notre héros décéda des suites d'une grave maladie pulmonaire contractée lorsque notre héros entrait dans sa dixième année. Sa pauvre génitrice en revanche vécut un peu plus longtemps et décéda dix ans plus tard, peu de temps après que Yakara fêta avec grand plaisir son vingtième anniversaire. C'est d'ailleurs en partie ces mésaventures qui forgèrent le caractère du shinobi que nous connaissons aujourd'hui, donc à l'avenir quand vous discuterez avec ce dernier, vous comprendrez aisément pourquoi celui-ci se montre distant avec vous, vous donnant parfois l'impression de vous adresser à un mur !

Passons maintenant à l'académie ninja chers lecteurs, car il s'agit là de la base pour tout shinobi qui se respecte, là où l'obtention du grade de Genin de chaque village s'obtient, où les techniques les plus basiques vous sont enseignées par des professeurs de grande facture ! En effet, à ce niveau de l'histoire, notre futur chef de clan était âgé de douze ans environ, l'âge minimum pour obtenir le rang que je viens de vous citer. Il réussit son examen grâce à la série de techniques que les examinateurs lui imposèrent mais il attira tout particulièrement leur attention lorsque celui-ci usa involontairement du Kekkai Genkai de son clan. Il se liquéfia littéralement devant leurs yeux ébahis pour ensuite se reconstituer, tout ceci après avoir brillamment exécuté un Kiri Bushin no jutsu mes amis ! Étant surpris par ce qu'il eut l'occasion d'observer ce jour-là, le professeur de Yakara ne put s'empêcher d'en toucher un petit mot au Mizukage, un tel potentiel servirait certainement au village en temps de guerre chers lecteurs. Il n'empêche que Hôzuki Yakara fut promu, affichant avec fierté son bandeau frontal à l’effigie de Kirigakure no sato, scène dans laquelle le jeune guerrier ne put contenir ses larmes.

.::Chapitre second::.

Mardi, quinzième jour de mars, le Genin venait de fêter son quatorzième anniversaire, les membres de son équipe de l'époque ainsi que son sensei lui préparèrent une surprise de taille coordonnée par sa mère bien aimée. Une grande fête, en compagnie d'autres ninjas faisant partie de sa promotion, bien qu'à ce moment là, son caractère froid reprenait peu à peu le dessus sur les émotions qu'il tentait vainement d'éprouver, pour bientôt n'afficher qu'un masque. Le sourire qu'afficha Miko lui réchauffa cependant le cœur, comprenant qu'il était la raison de vivre de celle-ci ainsi que sa plus grande fierté. Notre héros s'empressa de dévorer la succulente part de gâteau lui ayant été offerte pour l'occasion, saveur chocolat, comportant de la crème sur plusieurs étages, une pièce montée digne de ce nom ! Tandis que la fête battait son plein, le sensei de Yakara s'adressa d'un ton solennel à tout ce petit monde, communiquant une information valant son pesant d'or :

"Jeunes gens, vous n'êtes pas sans savoir qu'il est possible pour vous de passer au grade supérieur par le biais d'un examen très sélectif d'une difficulté assez conséquente, celui des Chunins ! Auquel nous, vos formateurs, vous avons tous inscrits car nous avons pleine confiance en vos capacités, méfiez-vous cependant, certains d'entre-vous resteront Genin pour ensuite devoir le repasser plusieurs mois après ! Le prochain examen se déroulera dans six mois exactement à partir de demain... Préparez-vous à subir des entraînements plus poussés désormais !"

♥♦♣♠

Deux mois passèrent depuis que la fameuse nouvelle fut annoncée, bon nombre de missions de rang D furent accomplies ainsi que quelques unes de rang C, forgeant de plus en plus le caractère des apprentis shinobis au jour fatidique où tous les Genins des autres villages seraient concentrés à Kiri. Notre Yakara comptait à présent diverses techniques de Ninjutsu à son actif, toutes de type Suiton, affinité avec laquelle ce dernier se sentait particulièrement à l'aise, peut-être même trop chers lecteurs. Du point de vue de son formateur, cela viendrait du fait qu'il appartenait au clan Hôzuki, ninjas maîtrisant l'eau comme leurs propres corps ! Se préparant chaque jour un peu plus, ses professeurs de haut niveau confortèrent leurs Genins à des séances de Taijutsu quotidiennes, car l'on ne se défend pas toujours avec son Ninjutsu et il s'agissait là d'une parfaite analyse tactique !

Aujourd'hui le futur chef du clan Hôzuki fut contraint de casser le nez de son adversaire, une ouverture fut alors décelée par ce dernier pour ensuite être brillamment exploitée, si bien que l’assaillant fut conduit à l'infirmerie la plus proche afin de stopper l'hémorragie. L'exercice d'après consistait à lancer une vingtaine de kunaïs dans le mil, où les cibles restaient immobiles pour l'instant, la difficulté du moment résidait dans le vent venant de s'installer dans les plaines où nos protagonistes se trouvaient. Les cibles furent positionnées sur des piquets de bois à plus de vingt mètres, avec le vent qui soufflait cela ne serait pas chose facile, surtout pour un simple Genin tel que Yakara ! Cepedant, le jeune guerrier était déterminé ces derniers temps, il aspirait à beaucoup de choses, notamment un avenir dans lequel il serait un puissant Kirijin, ces diverses rencontres lors de ses nombreuses missions lui donnèrent plusieurs perspectives.

Nous en arrivions donc au dernier mois de préparation avant l'examen, à ce niveau de l'aventure mes fidèles lecteurs, notre Genin favori s'était illustrés dans quelques missions de rang C accompagné de différents supérieurs hiérarchiques. Où ses techniques de type Suiton servirent particulièrement lorsqu'il fallut par exemple, balayer une vague de faibles brigands des montagnes lorsque son instructeur fut attaqué par surprise par leurs comparses et ligoté des pieds à la tête ! De plus, le membre du clan Hôzuki parvenait désormais à user de son Kekkai Genkai lorsque celui-ci le souhaitait mais un nombre de fois limité par jour à cette époque, car ses réserves de chakra ne lui permettait pas encore d'exécuter la manœuvre régulièrement. Je pense qu'à l'époque, celui-ci ne pouvait user que de deux ou trois fois par jour de ce redoutable mais également fascinant talent caché.

♥♦♣♠

Voici le jour tant attendu par les Genins de chaque village, le jour de vérité !

La première épreuve de l'examen Chunin était une épreuve écrite classique, elle se déroulait à l'intérieur du bâtiment faisant face à l'académie, dans une immense salle. D'ailleurs, les murs étaient peints d'un horrible gris clair et affichant diverses fissures dans les coins ainsi que quelques signes d'humidité, l'animosité régnait en maître absolu, où chacun était susceptible de cogner sur l'autre, tant la pression était forte pour de jeunes adolescents. Lorsque notre héros y entra, celui-ci aperçut plusieurs personnes se faire exclure de par leur manque de respect et de calme, ne pouvant s'empêcher de laisser parler leurs émotions ! Gâcher de si longs mois d'attente, Yakara ne pouvait le comprendre, car aujourd'hui, le shinobi dû porter son masque, le visage impassible, il salua ses camarades pour ensuite prendre place sur une chaise étant inoccupée, s'asseyant à côté d'un Konohajin très confiant quant à lui :

"Je suis certain, c'est une épreuve théorique pure, ou encore une épreuve d'espionnage classique sous forme de tricherie ! Beaucoup me l'on déjà rapporté !" S'exprima t'-il, le sourire aux lèvres.

Ce qui fut le cas, bizarrement. Etait-il devin ? Qui sait, toutefois ce dernier eut le mérite d'avoir bluffé son voisin et de plus, ces questions semblaient toutes tellement complexes pour de simples Genins. Ceci n'avait strictement rien avoir avec les cours qu'ils recevaient à l'académie, là-bas on ne leur a jamais apprit à calculer la distance et l'amplitude qu'un shuriken aurait s'il était lancé d'un endroit différent d'un autre. Le poids d'un kunai oui, mais pas de calculs tirés par les cheveux... Évidemment qu'il fallait utiliser divers stratagèmes pour obtenir les réponses, d'une manière ou d'une autre pour réussir ce premier test éliminatoire ! Heureusement pour Yakara, ce dernier réussit à jeter de temps à autre un regard sur la copie de son voisin, inscrivant avec excitation les réponses aux questions auxquelles il ne pouvait répondre. Une fois le temps imparti écoulé, les trois surveillants commencèrent à ramasser les copies, arrachant parfois de force celles de ceux cherchant encore à inscrire quelque chose par désespoir.

Une fois sortit de cette salle en compagnie d'une trentaine d'autres Genins, notre héros se rendit vite compte en voyant le faciès de ces coéquipiers qu'ils n'avaient pas été aussi chanceux que lui au cours de cette première épreuve. Ils furent hélas, éliminés ! Les examinateurs, avant de partir vers le lieu où la seconde épreuve se déroulera, se retournèrent, fixant alors les jeunes adolescents afin de s'exprimer d'une voix claire et intelligible :

"La seconde épreuve se déroulera au sein de l'arène de la brume avec les trente ninjas sélectionnés, il s'agira d'une bataille royale où seuls les cinq derniers combattants seront retenus pour l'ultime étape avant d'obtenir le grade de Chunin ! Suivez-nous sans plus attendre !"

Cette grande arène se situait à proximité de la tour du Mizukage, environ deux-cent mètres pour être précis. Le ciel se montrait nuageux aujourd'hui, profilant ainsi une légère pluie sous forme de bruine, assez courante en cette période de l'année au pays de l'eau. Se suivant en file jusque là-bas, la mère de notre protagoniste attendait à l'entrée, en compagnie de son sensei ainsi que de ses coéquipiers, car même si Yakara se montre distant la plupart du temps, il ne pouvait rester de marbre face à un tel geste, surtout vis-à-vis de feu sa génitrice. Cette simple vision de son sourire suffit à le gonfler à bloc, tant le stress et l’excitation se livraient un duel au sein de son esprit en proie à de nombreux changements.

.::Chapitre troisième::.

Les trente ninjas se hâtèrent donc afin de prendre place dans l'arène, toutefois, ceux-ci furent assez surpris lorsqu'ils découvrirent que cette manche comportait un handicap, la brume investit alors toute la zone de combat ! Avec un champ de vision moindre, cette épreuve se révéla assez corsée, notre héros prit également conscience qu'économiser son chakra serait une des clefs de la victoire, attaquer dans le vide serait totalement inutile, le fatiguant tout en faisant de lui une cible parfaite. Frappant tel un possédé dans la grande cloche, le vieil examinateur donna le signal de départ pour les participants, ceux-ci se dispersèrent d'ailleurs assez rapidement dans la brume, où l'on pouvait déjà entendre le fracas de kunais s'entrechoquant, créant de fines étincelles. De nombreux shurikens se plantèrent alors en plein milieu d'un arbre, Yakara venait de les esquiver de peu chers lecteurs, en effet cette arène était une reproduction parfaite de marais entourant le village. De multiples flaques d'eau plus ou moins profondes, comportant divers algues capables d'être un véritable frein dans vos actions ou encore une végétation très fournie servant à vous dissimuler au besoin.  

Sur ce petit champ de bataille, même les explosifs étaient tolérés, une reproduction fidèle de la réalité ! Le Kirijin n'eut aucune difficulté à intégrer ce principe dès lors qu'il aperçut une explosion suivie d'un horrible cri de douleur, la pauvre victime de cette déflagration devait souffrir le martyr, cependant notre protagoniste ne pouvait se soucier plus longtemps de ce qu'il se passait ailleurs. Sa sécurité et sa vie primaient sur le reste ! Marchant en plein dans une flaque en attirant toute l'attention, notre héros sentit alors une présence hostile dans l'épaisse couche de brume les entourant, il se servit donc d'une technique de camouflage du clan Hozuki :

*Ekika no Jutsu...* Pensa alors le jeune shinobi.

Ayant pour ainsi dire, fusionné avec l'eau qu'il piétina quelques secondes auparavant, deux adversaires passèrent en furie, dans un vif échange de coups au corps à corps ! Leur Taijutsu était impressionnant, si bien que notre héros ignorait s'il aurait pu rivaliser avec eux dans ce domaine, celui-ci était plus porté sur le Ninjutsu comme vous le savez déjà. Reprenant alors une forme tangible, Yakara se fit attaquer par un Kumojin, lui lançant un kunai dans l'épaule afin d'amorcer une contre-attaque fulgurante :

"Suiton ! Teppou Dama !" Hurla t'-il après avoir effectué les mudras nécessaires.

Le futur meneur du clan Hôzuki cracha une boule d'eau en direction de son adversaire, celle-ci fut projetée avec une telle puissance que même la musculature assez développée de l'assaillant ne put le protéger face à cette attaque surprise. Après l'avoir sonné, le jeune adolescent en profita pour disparaître dans la brume épaisse, tentant de trouver d'autres participants à mettre hors course et décrocher son billet d'entrée pour l'épreuve finale ! Rejoignant le centre de l'arène, notre ami se fit prendre par surprise par l'un des deux ninjas qu'il esquiva précédemment, il ne pouvait fuir chers lecteurs, faire face était la seule solution dans ce chacun pour soi. Évitant de justesse un violent coup de poing porté au niveau du visage, Yakara donna quant à lui un coup de pied dans l'articulation de la jambe droite de son ennemi, le forçant à poser un genou à terre. Ensuite, ce dernier porta de toutes ses forces un coup de genou en plein visage, éclatant le nez de son ennemi pour enfin le voir s'écrouler au sol.

"Il reste à présent dix participants ! Battez encore une personne pour ensuite entendre votre nom et vous diriger vers la sortie que vous voyez à présent s'illuminer ! Bonne chance à vous !" S'écria l'examinateur.

Tout à coup, la brume commença lentement à se disperser, laissant peu à peu apparaître les ravages de la bataille, les différents Genins vaincus jonchant le sol boueux de la zone de combat, de nombreux ninjas médecins accoururent. Brancards et masques à oxygène sous le bras, portant les premiers secours aux victimes pour bientôt les évacuer le plus vite possible, direction l’hôpital du village. Yakara se tourna alors vers l'adversaire le plus proche de lui, un Konohajin aux longs cheveux blonds, le visage écorché et plein de boue au même titre que celui de notre protagoniste favori. Tous deux déterminés à l'emporter, ceux-ci se ruèrent l'un sur l'autre, kunais en main dans un dernier assaut. Le membre du clan de Hôzuki lança alors son arme tout droit vers sa cible n'ayant aucun mal à l'éviter et ne s'apercevant pas de la feinte, poursuivit sa course folle, attirant la contre-attaque :

"Suiton ! Mizurappa !"

Le jeune guerrier téméraire se projeta en avant pour ensuite souffler de toutes ses forces un puissant jet d'eau sur son opposant, lui faisant faire un vol plané pour finalement venir se heurter contre un arbre. Ce dernier, blessé par le choc et fatigué d'avoir combattu sans relâche jusqu'ici ne trouva pas la force de se relever et heureusement pour notre ami, car si le combat aurait malheureusement traîné, il n'aurait certainement pas pu l'emporter. Son nom fut crié par l'examinateur ! Le futur Chunin se dirigea donc, exténué vers la sortie indiquée par trois bombes fumigènes de couleur rouge, attirant irrémédiablement l'attention. Se tenant le bras, il se dirigea ensuite vers un soigneur pour le rafistoler sommairement avant le début de la troisième et dernière étape de l'examen. Cette dernière consistait en une course le long de grands arbres dans la forêt, les trois premiers arrivant au sommet seraient donc promus au grade supérieur !

Une fois sortis, les cinq derniers candidats se dirigèrent vers la forêt, fin prêts pour la finale. Ayant reçu une tonne d'encouragements de ses proches, Yakara suivit les surveillants et examinateurs vers un grand arbre au centre de cette immense forêt, où l'étonnante diversité de la végétation attirait le regard de tous et toutes. Le tronc de l'arbre auquel ils faisaient face était gigantesque, peut-être bien trois-cent mètres si vous voulez mon avis ! L'épreuve restait simple cependant : atteindre le sommet en veillant bien à se trouver dans le trio de tête, la promotion était à la clef, aussi simple que ça, esquiver les branches, les oiseaux nichés, les autres concurrents essayant de vous faire chuter. La seule difficulté réelle était d'avoir conservé assez de chakra pour terminer la course et ne pas tomber d'épuisement.

Le signal de départ fut lancé et les jeunes shinobis sautèrent sur le tronc pour se ruer vers le sommet et se situant à la quatrième position, Yakara fit un très mauvais départ. Dès les vingt premiers mètres, il dû esquiver une branche pour ensuite parvenir à rattraper le troisième, esquivant d'autres obstacles, notre héros poursuivit son ascension. Gardant son objectif en tête, il prit appui sur une branche cassée pour parvenir à se hisser toujours plus haut, échappant de peu à une prise au niveau de la cheville par l'un de ses poursuivants. Arrivé à mi-chemin le Kirijin donna alors tout se qu'il lui restait de force pour accélérer et rattraper la seconde, parvenant ensuite à la dépasser de quelques mètres pour esquiver une nouvelle fois une série d'obstacles dévastateurs ! Fixant le dos du meneur, il sentit son cœur frapper violemment sa poitrine, l'excitation était à son comble et l'adrénaline parcourait son corps au même titre que son adversaire. Tous deux atteignirent le sommet suivis de la troisième, ils venaient de réussir ! La promotion qui leur tendait les bras... Ils la méritait mille fois !

.::Chapitre quatrième::.

Vingt et un ans... Le temps passa si vite, entre sa promotion, les cinq années qui s'écoulèrent ainsi que le décès de Miko, Yakara avait changé et ça, tout le monde s'en rendit compte. Il ne parlait plus en dehors des missions et des ordres, il ne se confiait plus à personne, refoulant ses émotions aussi profondément qu'il le pouvait. Oui chers lecteurs, sa chère mère décéda d'une maladie foudroyante que même les ninjas médecins ne purent guérir. Sa mort fut certes retardée par de nombreux soins très onéreux, mais le Chunin aguerri qu'il était ne put encaisser la nouvelle et aujourd'hui encore, notre guerrier favori revit cette dernière scène dans sa tête, chaque fois qu'il se réveille.

Le shinobi s'était affranchi de nombreuses missions toutes plus risquées et pittoresques les unes que les autres, le sauvetage, l'escorte et les expéditions punitives n'avaient plus de secrets pour lui. Une mission similaire lui fut assignée aujourd'hui. Il devait escorter et ce en compagnie d'autres Chunins, un diplomate jusqu'au village voisin, dans le but de parvenir à un accord sur l'importation de produits locaux.Sur le moment, Yakara accepta pensant à une simple demande de routine mais ce dernier ignorait encore que cette journée virerait au drame lorsqu'il croiserait le chemin de deux personnages... Tout commença lorsque leur équipe de quatre ninjas partirent pour Konohagakure accompagnés du diplomate en question, d'un âgé plutôt avancé, celui-ci éprouvait quelques difficultés à marcher, peut-être serait-il bon de penser à lui conseiller une retraire bien méritée ?

Notre héros qui menait l'escouade avec la confiance du Mizukage fit alors signe de rester groupés, formant ainsi un pentagone protecteur avec lui en avant. Le petit groupe faisant route vers Konoha traversa une suite de marais probablement mortels pour des novices sans le moindre entraînement ainsi qu'une petite parcelle rocailleuse avant de s'enfoncer témérairement dans une forêt où deux membres du groupe sautèrent dans les arbres afin de quadriller le terrain, s'assurant de sécuriser le chemin au maximum ! Le trajet fut étonnement calme pour Yakara et les autres, cela dissimulait forcément un piège, une embuscade. Sortir de cette forêt sans encombres ? Si le temps et les batailles enseignèrent quelque chose à cet homme, c'était bien qu'une mission ne se déroule jamais sans accros.

Après quelques heures de marche environ, l'équipe d'escorte tomba sur deux personnes vêtues de noir aux visages dissimulés par d'épaisses capuches, assez costauds ces derniers inspiraient une certaine crainte chez le meneur quant à la suite des opérations. Si bien qu'il ordonna d'un ton très autoritaire à trois des quatre ninjas l'accompagnant de se sauver en direction de Konoha avec le diplomate. L'un des deux souhaitant les poursuivre se fit immédiatement stopper dans sa course par l'un des Chunins de Kiri grâce à plusieurs lancers de shurikens, témoignant de leur ferme intention de couvrir leurs arrières. La tension devint rapidement palpable, les deux alliés de Yakara se ruèrent alors vers leur premier ennemi pour laisser seul le leader du groupe face au second :

"Prenez garde mes amis, nous ignorons de quoi ils sont capables ainsi que leurs intentions bien que je ne doute pas qu'elles soient mauvaises ! Je vais m'occuper de toi à présent ! En garde !"

"Vous n'avez pas à le savoir, considérez-nous simplement comme des brigands devenus vos ennemis ! Toi en revanche tu devrais faire attention à ta vie !" Dit alors l'homme en capuche, répondant à son interlocuteur.

Les coéquipiers de Yakara furent littéralement balayés pâr d'impressionnantes techniques de Taijutsu portées par leur adversaire, ceux-ci ne purent rivaliser face à lui car ils n’eurent même pas le temps d'user de leur Ninjutsu chers lecteurs... Ce qui déconcentra le membre du clan Hôzuki pour ensuite laisser une ouverture, que dis-je, un sésame à son adversaire qui lui lança une vingtaine de kunais en plein torse ! Une chance pour celui-ci d'avoir activé préalablement son Kekkai Genkai lui évitant ainsi tout dégât subit par arme blanche, emplissant son assaillant d'une rage folle ! Lançant une succession de technique Doton et Katon, le Chunin de Kiri n'eut pas d'autre solution que de contrer par du Suiton :

"Suiryuudan no jutsu !"

Un dragon aqueux surgit alors d'un petit point d'eau, venant à la fois percuter les offensives de son ennemi et le protéger de l'assaut. Ce duel s'éternisa, si bien que Yakara usa pratiquement tout son chakra pour contrer les attaques de l'assaillant et ne faisant plus attention à son comparse, celui-ci porta un violent coup dans le ventre de notre shinobi intrépide pour ensuite enchaîner d'autres coups tous plus dévastateurs au fil des secondes devenues une éternité pour lui. Inévitablement, le Chunin s'écroula au sol après avoir tenté une dernière attaque s’étant soldée par un cuisant échec. A peine conscient, il ne pouvait entendre ce que ses interlocuteurs cherchaient à lui dire... Avaient-ils gagné ? La mort viendrait-elle le cueillir aujourd'hui ?

.::Epilogue::.

Le membre du clan Hôzuki se réveilla à l’hôpital du village, le corps totalement endolorit par les nombreuses blessures infligées par ces misérables brigands ayant cherché à semer la zizanie, histoire de pouvoir établir un marché clandestin. Ce n'est que plus tard que Yakara apprit qu'un trio des forces spéciales était venu lui porter secours grâce à l'appel à l'aide de ses alliés et ce au moment le plus fatidique, ses adversaires furent rapidement maîtrisés et mis aux arrêts. S'étant fait interroger de manière plutôt musclée, leurs langues se délièrent assez rapidement ! C'est là qu'un émissaire du Mizukage lui transmit le message que sa mission fut une nouvelle fois couronnée de succès, le diplomate était arrivé à bon port à Konohagakure. Mais un second message lui était également adressé ! Ayant maintes et maintes fois prouvé sa valeur aussi bien sur le champ de bataille qu'en dehors, il reçut une promotion encore plus gratifiante que celle obtenue il y a quelques années auparavant ! En effet, celui-ci venait d'être promu Junin de Kiri !


Qui es-tu ? Dans la vrai vie !

Prénom/Pseudo : Qui sait *o*
Tu as quel âge ? Vingt-cinq ans sous peu.
Tes disponibilités ? Tous les jours.
Tu nous as trouvé où ? Un top-site.
Et t'en penses quoi ? Agréable, attrayant.
T'as un autre compte ? Lequel ? Aucun.
Mais encore ? *o* o/




Dernière édition par Hôzuki Yakara le Lun 18 Jan - 22:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jônin de KiriJônin de Kiri
Nindô : Ne fuis pas...

Messages : 42
Ryos : 277
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 27
Localisation : Kirigakure no sato.
Humeur : Changeante.

Feuille de personnage
Grade: 9
Expérience:
13/100  (13/100)
Sous-classe: Berserker.
avatar
Hôzuki Yakara
MessageSujet: Re: Hôzuki Yakara   Lun 18 Jan - 0:13

Voilà, je poste pour signaler que ma fiche est achevée... Bonne lecture, même si la fin semble résumée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin de Kiri / Rang ANukenin de Kiri / Rang A
Messages : 195
Ryos : 405
Date d'inscription : 17/11/2015

Feuille de personnage
Grade: 11
Expérience:
1/100  (1/100)
Sous-classe: Soutien
avatar
Daiki T. Kishi
MessageSujet: Re: Hôzuki Yakara   Lun 18 Jan - 22:58

Alors alors... Par où commencer tellement il y a de choses !!!! Coup de pression avoues ??? Ahahaha...

Nan j'ai bien aimé. Le passage d'examens sont plus trop écris dans les histoire, et tes épreuves sont sympa et on voit bien la montée en puissance du personnage. Le passage au grade de Juunin est aussi mérité. J'ai bien aimé ce passage aussi.

Tu parles très peu du clan, mais tu le fera en RP je pense que ca sera plus interessant et plus logique, puisqu'au niveau de sa puissance et son grade de Juunin fraichement obtenu, il n'aurait pas eu les épaules pour endosser ce rôle. Je pense qu'il pourra se consacrer à ça par la suite.

Je te valide donc Juunin de Kiri rang 7...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Hôzuki Yakara   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hôzuki Yakara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Validée]Présentation de Yakara <-)|)En cours)|(->
» Annale de Misuzu Hôzuki
» Clan Hôzuki / Suika
» 鬼灯一族 鬼灯水月 ▬ Hôzuki Suigetsu ♠ [ 100% ]
» [HRP] Combat - Sora Okinawa VS Chisame Hôzuki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunter no Kitai :: Zone HRP :: Partenariat :: Commencement :: Présentation :: Présentations terminées :: Membres de Kiri-