© Naruto no Kitai est la propriété de ses administrateurs dont Tetsuya Sawada, son fondateur. Le graphisme et codage du design ont été réalisé par Tetsuya. L'univers de base est tiré du manga de Masashi Kishimoto, Naruto.



 
FAQFAQ  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 La pieuvre [mission de rang B]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jônin de KumoJônin de Kumo
Messages : 10
Ryos : 95
Date d'inscription : 11/02/2016

Feuille de personnage
Grade: 7
Expérience:
42/100  (42/100)
Sous-classe:
avatar
Roronoa Zoro
MessageSujet: La pieuvre [mission de rang B]   Ven 26 Fév - 15:17

Contexte : Une petite pieuvre rose a été découverte sur la plage cette dernière est des plus adorables et semble vouloir faire des câlins à toutes les personnes qui l'approche. Il s'avère que cette petite pieuvre fait partie des pieuvres géantes très dangereuse sévissant dans l'archipel et sa mère est à sa recherche.
Objectif principal : Ramener la petite pieuvre à sa mère.
Objectif secondaire : Esquiver les câlins de la créature dont il est difficile de se détacher en vue de ses ventouses.




Le soleil resplendissait ici et là à travers les quelques nuages qui flottaient dans l’air. Au fur et à mesure que l’on s’éloignait du village de Kumo, la brume devenait de moins en moins opaque. On pouvait observer la végétation s’étendre entre les rochers escarpés de cette contrée. Peu de grands arbres entouraient le village, il s’agissait surtout de plantes, qui tels des longs fils de soie s’attachaient aux pierres des montagnes. Roronoa Zoro avançait ainsi en effectuant d’impressionnants bonds qu’aucun être humain normal n’aurait pu effectuer. Se frayer un chemin parmi ces grandes roches longues de quelques centaines de mètres de haut et séparées l’une de l’autre par le vide n’était pas chose aisée. Et lorsque la durée du périple était grande, cela fatiguait même les meilleurs ninjas du village. Le guerrier à la chevelure verte ne se déplaçait donc pas ainsi pour rien. Il devait se rendre à la côte pour y effectuer une mission de rang B. Une adorable pieuvre rose y avait été découverte et beaucoup de gens semblaient apprécier sa compagnie. Tel un ours en peluche, cette dernière semblait vouloir faire des câlins à toute personne l’approchant. Zoro devait se charger de ramener la pieuvre à sa mère. Ce n’était pas vraiment le genre de mission qu’il préférait, mais le Raikage n’avait plus personne d’autre à sa disposition. Cette pieuvre faisait partie d’une espèce plutôt rare, en grandissant elles devenaient gigantesques. Le courroux de la mère de la pieuvre inquiétait le Kage : il ne voulait pas que la mère de la créature s’attaque ainsi aux humains pour se défouler ou se venger. A l’idée de combattre une créature puissante, un sentiment d’excitation emplit Zoro de tout son être. Peut-être que finalement la mission n’allait pas être aussi rébarbative qu’elle en avait l’air. Un sourire presque démoniaque s’esquissa sur son visage fin.



Après s’être perdu à de nombreuses reprises, Zoro trouva enfin la plage où se trouvait cette fameuse pieuvre. Un sentiment d’agacement s’était propagé en lui durant tout le trajet, le Kage lui avait sûrement donnée des mauvaises indications. Comment aurait-il pu se perdre ainsi de nombreuses heures précieuses autrement ? Il reprit son calme, sourcillant il leva la tête vers le ciel. Le temps semblait changeant, quelques nuages noirs pointaient au loin. Il n’était pas rare en ces contrées de passer d’un temps calme à la tempête en l’espace de quelques heures. Il se dit qu’il fallait mieux terminer la mission plus vite, bien que les conditions météorologiques ne l’effrayaient pas. Il avança sur le sable. L’air marin enivra ses narines. Autour de la pieuvre s’était amassé une foule de gens qui s’émerveillait de la bonté de la créature. Zoro dit à tous de s’éloigner, et leur expliqua la situation. Bien que compréhensifs, leur déception fut grande. Le ninja fixa la pieuvre. Huit tentacules débordaient de son grand crâne rose. Le rose de sa peau chatoyait de magnifiques couleurs. On pouvait voir à travers les yeux de l’animal une certaine quiétude. Bien qu’au départ la pieuvre semblait intimidée par Zoro. Il est vrai que ce dernier émanait une aura et une puissance démesurée presque sanguinaire. Mais l’animal comprit vite que les intentions du jeune homme n’étaient pas de le blesser. Son instinct peut-être. L’homme voulut prendre l’animal, quand soudain l’animal bondit sur sa tête. Zoro pouvait à peine respirer. Il se débattit, empoigna la pieuvre de sa main droite et l’enroula avec ses tentacules autour de son bassin. Il s’était empourpré mais il vit que la petite créature ne lui voulait aucun mal. C’était certainement sa manière à elle de le remercier à l’avance de la ramener auprès des siens.
Il partit donc à la recherche de la mère de la pieuvre. Il avançait ainsi le long de la côte et vit au loin un petit village de pêcheur. Peut-être pourrait-il trouver plus d’information quant à la localisation du parent de l’animal. A présent le ciel s’était teinté de noir. Des éclairs rugissaient et une pluie diluvienne s’abattit en ces lieux. La mer s’agitait elle aussi. Une vive bourrasque s’éleva face au ninja de Kumo. La nature semblait vouloir ralentir le jeune homme. Mais il était habitué à ce genre de conditions climatiques cela ne lui déplaisait pas plus que ça.



A l’entrée du village, l’activité ne semblait pas s’amenuiser pour autant. Des marchands  vagabondaient ici et là pour échanger les quelques poissons attrapés ce matin. Les villageois semblaient habitués aux conditions climatiques et portaient tous une sorte de chapeau de paille plus long que la moyenne afin de protéger leur visage de la pluie. Zoro lui n’avait pas cette chance. Il était trempé bien qu’une longue tunique verdâtre recouvrait tout son corps, il n’avait pas de chapeau pour protéger ses cheveux de la pluie diluvienne. Alors qu’il cherchait en vain des informations, un marchand l’interpella. Il ne dépassait pas Zoro en taille, mais il était élancé. Des petits yeux bleus brillaient à travers ses orbites comme des perles. Ce marchand avait reconnu l’espèce de la pieuvre que le sabreur transportait avec lui et le voulait absolument pour servir son plat du jour… Evidemment Zoro refusa, mais il ne voulait rien entendre. Agacé l’homme aux yeux azurs pointa une épée vers Zoro. Le jeune ninja esquissa un sourire, il savait bien que le marchand n’était pas un vrai guerrier mais tenait à lui donner une leçon. Il dégaina Shusuui une épée aussi sombre que les abysses. Le marchand fonça vers lui et lança un coup en direction du torse de son adversaire. Zoro contra aisément et lui dit d’abandonner. Le sabreur de Kumo désarma son adversaire l’empoigna par la gorge. Il le souleva ainsi du sol avec aisance et lui jeta un regard diabolique. Une goutte de sueur perla sur le front de l’homme, la peur se lisait sur son visage. Mais Zoro était satisfait, personne dans le village jusqu’à présent ne lui avait donné d’informations. Et l’homme qu’il avait en face de lui semblait bien connaitre ces pieuvres particulières de la région de Kumo. Zoro lui demanda donc où il aurait plus de chance de retrouver la mère de la pieuvre. Le marchand rechigna à répondre mais le ninja lui répliqua que s’il ne l’aidait pas il allait périr. Un long frisson parcourut le marchand, comme si une décharge l’avait traversé de la tête aux pieds. Il lui indiqua donc qu’il y avait une grotte non loin où les pieuvres adultes aimaient se regrouper. Mais personne n’osait y aller vu la taille des créatures. Zoro fonça là-bas et ne perdit pas de temps. A mi-chemin, il aperçut au loin une énorme créature fusant vers lui. Cela devait être la mère. La bête mesurait au moins quinze mètres et ses tentacules étaient gigantesques. Sa colère semblait avoir atteint son paroxysme lorsque la bestiole vit que Zoro transportait son petit ! L’instinct maternel et protecteur de l’animal le poussa à attaquer Zoro. Le ninja s’était attendu à une telle réaction mais ne voulait pas tuer l’animal. Cela n’aurait eu aucun sens. Il ne dégaina donc pas son sabre mais beugla:


<< Gansetsukon>>

Il créa ainsi une sorte d’épée de pierre entre ses mains afin de minimiser les dégâts qu’il fera subir à la mère.  Il étourdit la bête par une attaque de front et déposa son bébé à côté d’elle. D’un mouvement vif, il fit un énorme bond et s’enfuit. Il avait réussi sa mission mais sentit que la petite pieuvre s’attristait au fur et à mesure qu’il les distançait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La pieuvre [mission de rang B]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mission de rang D: La tombe d'une mère
» [Mission de rang D] Conteur de merveilleux
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» [ Mission de rang C ] La disparition des enfants (Pv Samui Natsumi)
» Mission de rang D: Examen Chuunin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunter no Kitai :: Zone HRP :: Partenariat :: Alentours de Kumo :: Falaise du Tonnerre-